Communauté

Agir pour une Fintech plus mixte avec BECOMTECH

Le 20 août 2021 par Jordi Blanc

La mixité n’est pas encore installée dans la Fintech française. Les chiffres en disent long : les femmes représentent seulement 33 % des effectifs dans la Fintech*… et à peine 11 % dans la Tech, de manière générale.

À notre niveau, nous agissons pour aller à l’encontre de cette tendance, en commençant par le recrutement bien sûr (les femmes constituent aujourd’hui 40 % des effectifs de Qonto). Nous savons qu’il nous reste beaucoup de chemin à faire et dans ce sens, nous avons noué un partenariat avec BECOMTECH, une association œuvrant pour la mixité et l’égalité dans l’informatique et le numérique. Le but est d’apporter une visibilité sur les métiers de la tech et un soutien aux filles et aux femmes, dès le collège

Grâce au programme JUMP IN TECH, nous avons accueilli quinze lycéennes, pour leur faire découvrir l’univers d’une entreprise Tech. Suite à cette matinée, certaines d’entre elles ont décidé de réaliser leur stage de découverte chez Qonto, tout au long de l'année scolaire à venir et nous en sommes très heureux.

Place aux actions concrètes donc. En échangeant avec nos Qontoers, les jeunes filles ont pu se faire une idée sur les parcours de chacune et de chacun, ainsi que sur les compétences et qualités attendues dans les métiers de la Tech. Elles ont également pu travailler par petits groupes, sur des premières idées de start-ups à lancer. 💡

Qui dit évolution sociétale dit changement des mentalités. Et pour ce qui est du « mindset », nous avons été impressionnés. Ces entrepreneures en herbe ont autant de curiosité que d’ambition : elles disent vouloir construire les métiers de demain.

Nous avons recueilli le témoignage de trois de ces jeunes femmes inspirantes. Voici ce qu’ont à nous dire Carla (16 ans), Jade (15 ans) et Asma (17 ans).

Pourquoi avez-vous décidé de vous inscrire au programme JUMP IN TECH de BECOMTECH ?

Asma : J’ai reçu un e-mail via mon lycée et j’ai eu envie de découvrir de nouvelles choses. Le métier de mes rêves c’est la chirurgie, j’aimerais m’orienter dans la médecine. En parallèle j’ai à cœur de pouvoir développer d’autres compétences et pourquoi pas un jour les rassembler. 

Jade : Je fais déjà partie d'une association qui aide les jeunes femmes à avoir confiance en elles et à trouver leur orientation : Rêv’elles. Dans ce cadre, on a eu un webinar avec l’association BECOMTECH. Pour moi les choses sont devenues évidentes car c’est dans le domaine de la Tech que je veux travailler plus tard. Notamment dans l’informatique et la cybersécurité… ou pourquoi pas dans la Police ! 

Carla : Ma sœur m’a parlé de ce programme pour que je puisse avoir une activité intéressante pendant mes vacances. En rejoignant JUMP IN TECH, je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre. Je trouve que c’est une bonne expérience pour acquérir des compétences. J’ai adoré découvrir d’autres métiers et rencontrer de nouvelles personnes. Je vais m’orienter dans l'ingénierie ; pour moi le plus important c’est de pouvoir m’engager dans un domaine où je me sens à l’aise. 

Qu’avez-vous pensé de votre visite chez Qonto ? 

Jade : J’ai trouvé ça très inspirant et gratifiant. Nous avons reçu un accueil vraiment chaleureux. J’ai réalisé qu’avec les bonnes compétences, on peut faire beaucoup de choses ! Le champ des possibles paraît immense et c’est rassurant. On sent qu’il y a une bonne cohésion chez Qonto et que les relations humaines comptent vraiment.

Carla :  Je ne m’attendais pas à une entreprise aussi bienveillante. J’imaginais une entreprise très sérieuse où il est compliqué de pouvoir également passer des moments sympas. J’ai beaucoup aimé le fait que Qonto mette en avant des valeurs fortes sur la partie recrutement. Ils savent allier confort et discipline dans leur travail. 

Asma : La hiérarchie a l’air d’être pensée de manière intelligente. On se sent bien. Les locaux sont très agréables. Ça m'a montré un autre aspect de l’entreprise. Avant j’en avais une image très ennuyeuse. Il y a beaucoup de relationnel avec les autres. Tu discutes sans barrière, ce n’est pas aussi strict que ce que j’avais en tête.

Le monde de la Tech vous paraît-il accessible aux femmes autant qu'aux hommes ?

Carla : La femme a sa place partout où elle va. Il suffit de s’en donner les moyens. 

Jade : Être une fille, ce n’est pas un frein. Tout repose sur notre capacité, notre envie. Et on s’en fiche de venir de la cité. Tant que les compétences sont là, rien n’est impossible.

Asma : Ça ne change rien qu’on soit une femme ou un homme, tant qu’on sait où on va et ce qu’on veut faire.

Un grand merci à notre partenaire BECOMTECH, et à Carla, Asma et Jade, pour ces réponses. La parité est l’affaire de tous et toutes et les entreprises en sont le fer de lance. Les vocations naissent grâce à des actions comme celle-ci et nous sommes fiers d’apporter notre petite pierre à l’édifice.

* https://francefintech.org/wp-content/uploads/2019/04/CP_Mixit%C3%A9-dans-les-fintech_040419.pdf

D'autres articles pourraient vous intéresser