Communauté

L’entrepreneuriat, côté coulisses

Le 08 novembre 2021 par Maïlys Tokarski
entrepreneuriat côté coulisses

Déjà, trouver une mission. Hop, un business plan. Ensuite, construire l’équipe. Pas le temps de buller, il faut tester le marché. Un beau jour, se lancer : ouf ! Vite, des clients. Puis se planter : un peu, beaucoup, passionnément, à la folie – après tout, c’est comme ça qu’on apprend. Prendre du recul (parfois) ; analyser (souvent). Se demander ce qu’on aurait pu faire différemment. Et recommencer, une fois, deux fois, vingt fois, toujours avec le même enthousiasme, comme dirait l’autre.

Du 8 au 13 novembre 2021, c’est la Semaine mondiale de l’entrepreneuriat et nous avons joué les reporters côté coulisses, Business & Beyond, pour vous partager des confidences d’entrepreneurs.

Les secrets des licornes

En 2014, Cristina Herrera crée sa société de production whitemoose. Quatre ans plus tard, Chiara Cespi Polisiani ouvre les ateliers de cuisine italienne Spadella, au même moment où Cyprien Cambier lance l'initiative Growsters. Jens Mannanal et Jennifer Phan viennent tout juste de fonder Passionfroot. A posteriori, l'histoire semble simple, pourtant rien n'était joué d'avance.

Les déboires rencontrés par les entrepreneurs ne sont pas un mirage ; plutôt une case à cocher pour mieux rebondir. C'est ce que nous ont prouvé Cristina, Chiara, Cyprien, Jens et Jennifer en se sortant des situations professionnelles les plus périlleuses. Au fond, quel serait le plaisir d’une aventure entrepreneuriale sans quelques péripéties ?

Nos deux co-fondateurs, Alexandre Prot et Steve Anavi, en savent quelque chose. Leur premier projet commun leur a surtout permis de découvrir l’ennemi n°1 des entrepreneurs : la bureaucratie. Dépôt de capital, comptabilité, gestion des dépenses, paiement de la TVA, obtention de rendez-vous… En 2017, le duo fonde Qonto comme un pied de nez aux entraves administratives énergivores et chronophages.

Objectif Lune

Et pourquoi s’arrêter aux frontières ? Bilingue depuis son premier jour, Qonto est présent sur quatre marchés européens : la France, Allemagne, l’Italie et l’Espagne. Quatre pays où les besoins et problématiques des chef(fe)s d’entreprise se ressemblent : accès aux financements, prospection commerciale, recrutement et rétention de talents, quête de visibilité…

Partout en Europe, les entrepreneurs traduisent leurs idées en produits, services et métiers innovants. On dénombre 25 millions de PMEs sur le continent, soit 99 % des sociétés et 50 % des emplois : le moteur des économies européennes. Pour continuer de grandir, elles aussi ont besoin d’être soutenues : c’est la mission que s’est donnée Qonto, en les déchargeant du superflu pour leur permettre de se concentrer sur l’essentiel.

Se développer à l’international, c’est se confronter à l’imbroglio de réglementations et systèmes financiers différents. Mais c’est aussi découvrir différentes cultures, en interne comme en externe, et l’occasion de s’enrichir mutuellement. À l’heure où certains rêvent d’une EuroTech, nous vous invitons donc à vous inspirer les uns les autres, à oser rêver grand... et dans toutes les langues. En cette semaine de l’entrepreneuriat, visons la Lune !

D'autres articles pourraient vous intéresser