Business

Transformation digitale : où en sont (vraiment) les PME françaises ?

Le 27 mai 2021 par Julie Merrer

Ces derniers mois ont été complexes à tout point de vue. Et malheureusement, nos PME françaises n'ont pas toujours été épargnées.

La crise sanitaire a imposé les restrictions que nous connaissons tous. Obligeant certaines entreprises à adapter leur activité à ces nouvelles contraintes.

Entre généralisation du télétravail, création de sites d'e-commerce et mise en place du click & collect... Il semblerait que la digitalisation ait gagné du terrain dans le monde de l’entreprise. 

Et encore, ces nouveautés ne représentent qu’une petite partie visible de la transformation numérique. Aujourd’hui, les nouvelles technologies bouleversent en profondeur toute l’organisation de l’activité et de l’entreprise. 

Alors, nous avons voulu savoir où en étaient précisément les PME dans leur processus de digitalisation. Pour cela, nous avons mené une enquête auprès d'un panel de 1000 dirigeants de sociétés de moins de 250 salariés.

Tous les détails dans cet article.

Une large majorité des PME digitalisée

💡 Le point sur les mots : digitalisation, transition ou transformation numérique… de quoi parle-t-on ?

Une entreprise est dite digitalisée ou en transition numérique, lorsqu’elle intègre les nouvelles technologies au service du fonctionnement et du développement de son activité, souvent dans le but de gagner en productivité. Si, en Français, le terme le plus adéquat est bien « numérique », notez que l’emploi du mot « digitalisation » est aujourd’hui largement admis. C’est d’ailleurs la qualification la plus répandue, et celle que nous utilisons dans notre étude.

Une grande majorité des PME semble avoir compris l’importance de la digitalisation. Les résultats parlent d’eux-mêmes. Selon notre étude menée en avril 2021 avec OpinionWay, 84 % des entreprises comptant entre 50 et 249 salariés se disent digitalisées. 72 % de ces sociétés affirment d’ailleurs que la transformation numérique est un enjeu très important.

Les PME employant entre 10 et 40 salariés se disent également digitalisées à 66 %.

Du côté des TPE, les chiffres sont plus faibles. Elles sont tout de même 55 % à s’ouvrir au numérique (lorsqu’elles comptent entre 2 et 10 salariés). Mais ne sont plus que 34 % lorsqu’elles n’emploient pas de salariés. D’où l’importance d’accompagner et de sensibiliser ces petites structures aux enjeux du digital.

Mais que signifie vraiment « être digitalisé » pour les PME ?

Pour 61 % des dirigeants interrogés, la digitalisation passe par la tenue d’un site internet à jour. Et pour cause, la création d’un site internet fait partie des premières étapes importantes lorsque l’on souhaite digitaliser son entreprise. 

Mais ce n’est pas la seule action à mettre en place. La transformation numérique repose aussi :

  • sur la mise en place d’un service informatique efficace pour 53 % des dirigeants ;
  • sur le déploiement d’une stratégie de communication digitale pour 47 % d’entre eux. 

La crise sanitaire comme accélérateur de la digitalisation

Pour l’heure, le contexte économique est toujours incertain. Alors, sans surprise, la préoccupation première pour 75 % des dirigeants interrogés est d’augmenter leur chiffre d’affaires.

Mais la crise sanitaire a aussi joué un rôle dans la digitalisation de nombreuses PME. Près de la moitié des dirigeants d’entreprises de 50 à 249 salariés estiment que le contexte actuel a accéléré leur transformation numérique. 

Pour rappel, 84 % des sociétés comptant entre 50 et 249 salariés se disent aujourd’hui digitalisées. Et sur ce pourcentage, 68 % d'entre elles le sont depuis peu seulement. Une prise de conscience récente, probablement renforcée par la crise sanitaire.

Le système de Click & Collect, la création de nombreux sites internet d’entreprise, ainsi que l’utilisation d’outils digitaux, ont certainement eu un rôle important dans le maintien de l’activité pour de nombreuses structures. C’est d’ailleurs sur le développement global de l’entreprise que la digitalisation a eu le plus d’impact pour 28 % des dirigeants.

Elle a également été d’une grande aide au niveau de : 

  • l’augmentation de leur productivité pour 20 % ;
  • la facilitation de leurs démarches administratives et de leur gestion courante pour 20 %.

À cet égard, les entreprises offrant des solutions et services digitaux sont considérées comme des partenaires indispensables de la digitalisation pour 70 % des TPE/PME.

Parmi ces entreprises, nous pouvons évidemment citer les établissements de paiement comme Qonto qui aspirent justement à faciliter le quotidien administratif et financier des entrepreneurs.

La digitalisation des entreprises au service des régions

Contribuer au dynamisme économique local est une préoccupation importante pour 64 % des dirigeants d’entreprises.

À ce sujet, pour 65 % des TPE/PME, la digitalisation est un levier fort pour le dynamisme et l’attractivité des régions. Cette proportion grimpe à 68 % dans la région Pays de la Loire et à 67 % dans la région Auvergne Rhône Alpes.

Un chiffre qui n’est pas étonnant lorsque l’on sait que ces deux régions comptent parmi les territoires les plus attractifs pour les entreprises juste derrière l’Ile de France*.

D’ailleurs, 75 % des entreprises estiment qu’elles devraient compter sur les institutions régionales, comme les Chambres de Commerces et de l’Industrie (CCI), dans leur transition numérique.

En résumé, les résultats de ce sondage confirment notre intuition : la transformation digitale est bel et bien lancée pour les PME françaises. Les entreprises ont compris les enjeux du numérique et comptent bien s’en servir pour développer leur activité et gagner en productivité. 

Vous souhaitez consulter les résultats de notre étude dans leur intégralité ? C'est par ici.

*Source : https://sedomicilier.fr/articles/region-pour-entreprendre

D'autres articles pourraient vous intéresser