Créez votre entreprise en ligne

Le processus de création d’une société est une étape clé dans la vie d'un entrepreneur. Découvrez comment Qonto et ses partenaires vous accompagnent dans le choix de votre forme juridique, la rédaction des statuts, le dépôt de capital et l'immatriculation de la société.

image

Faites vous accompagner par Qonto et ses partenaires

01

Rédigez votre projet de statuts

Une fois votre forme juridique choisie, il faudra rédiger les statuts de votre société. Notre partenaire LegalStart vous accompagne dans cette étape.

02

Déposez votre capital

Via un simple virement, chaque associé peut déposer sa part du capital. Qonto vous envoie votre certificat de dépôt électronique sous 72h en moyenne.

03

Immatriculez votre société au RCS

Finalisez l'immatriculation de votre entreprise auprès du Greffe, puis déposez votre KBIS sur Qonto pour libérer votre capital. C'est parti !

Création de société : les choix qui s'offrent à vous

Que vous soyez seul dans cette nouvelle aventure ou accompagné d'associés,
choisissez la forme juridique adaptée à votre projet.

👤 • SASU

👤 • EURL

👤 • Micro-entreprise

👤 • EIRL

🏛 • SAS

🏛 • SARL

🏛 • SARL de famille

🏛 • SCI

Une des formes juridiques les plus plébiscitées par les entrepreneurs français pour la création d’entreprise individuelle. 

 

Les modalités de création et de gestion sont très simples. L’entrepreneur aura le choix entre l’impôt sur le revenu (IR) et l’impôt sur les sociétés (IS).
 
Entre autres avantages, il est possible maintenir les allocations de l’ARE en cas d’absence de rémunération. La transformation de de la SASU en SAS est particulièrement flexible

Le choix idéal pour entreprendre en toute liberté.

Aussi connue sous le terme de SARL unipersonnelle, elle permet à un entrepreneur de démarrer une activité sans engager sa responsabilité personnelle.

 

Si l'associé unique est aussi gérant, il détient le statut de travailleur non salarié (TNS). Il peut décider de se verser, ou non, une rémunération.

 

Cette forme juridique vous permettra de vous agrandir simplement via un changement de statuts.

La forme juridique associée aux micro-entrepreneurs est l’entreprise individuelle (EI).

 

La demande d’immatriculation peut se faire en personne via un formulaire en ligne gratuit. Retrouvez plus d'informations sur les procédures administratives pour créer une société en tant qu'auto-entrepreneur.

Il s'agit d'un nouveau régime pour les entreprises individuelles. Il vous permet de créer votre structure tout en limitant votre responsabilité grâce à la constitution d'un patrimoine d'affectation.

 

Comment immatriculer sa micro-entreprise exerçant en nom propre ? Comment Immatriculer sa micro-entreprise pour les professions libérales ?

La SAS est une société qui présente des avantages multiples. Les associés bénéficient de beaucoup de liberté leur permettant de définir, l'organisation, le fonctionnement et la gestion de la SAS.
 
La souplesse des statuts SAS, le rôle du président de la SAS et le régime fiscal avantageux sont entre autres quelques avantages d'une SAS. 

 

Il est également possible de changer de forme juridique et de passer d'une SAS à une SARL

 

Elle est très plébiscitée par les entrepreneurs, notamment les TPE, les PME, et les start-up. Elle séduit surtout grâce à la grande flexibilité qu'elle offre dans sa gestion.

La SARL (société à responsabilité limitée) a un statut juridique au fonctionnement plus encadré que les sociétés par actions.

 

Les associés de SARL ne sont responsables que dans la limite de leurs contributions. ils fixent librement le montant du capital social.

Parmi les particularités de la SARL, il y a le régime social spécifique des gérants majoritaires, le régime fiscal particulier, le statut de conjoint collaborateur ou encore la possibilité de maintenir l’allocation d’aide au retour à l’emploi.

La SARL familiale présente toutes les caractéristiques de la SARL classique. Elle se distingue néanmoins de cette dernière par certains avantages sur le plan fiscal et de l'exonération de cession des parts sociales.

  

Il peut être très avantageux d'associer une SARL familiale avec le régime de location meublée non professionnelle

 

Découvrez les conditions à sa création et tous les paramètres à prendre en compte pour sa gestion et pour profiter de ses avantages.

La SCI, société civile immobilière. est idéale pour faire l’acquisition de biens immobiliers.
  

Elle est utilisée par des particuliers mais également par des entreprises pour acquérir les locaux de l’entreprise sans pour autant les lier légalement.

 

Si vous êtes chef d’entreprise et souhaitez acquérir un bien immobilier pour y installer votre entreprise, vous pouvez le faire en votre nom propre via une SCI professionnelle.

👤 • SASU

Une des formes juridiques les plus plébiscitées par les entrepreneurs français pour la création d’entreprise individuelle. 

 

Les modalités de création et de gestion sont très simples. L’entrepreneur aura le choix entre l’impôt sur le revenu (IR) et l’impôt sur les sociétés (IS).
 
Entre autres avantages, il est possible maintenir les allocations de l’ARE en cas d’absence de rémunération. La transformation de de la SASU en SAS est particulièrement flexible

Le choix idéal pour entreprendre en toute liberté.

👤 • EURL

Aussi connue sous le terme de SARL unipersonnelle, elle permet à un entrepreneur de démarrer une activité sans engager sa responsabilité personnelle.

 

Si l'associé unique est aussi gérant, il détient le statut de travailleur non salarié (TNS). Il peut décider de se verser, ou non, une rémunération.

 

Cette forme juridique vous permettra de vous agrandir simplement via un changement de statuts.

👤 • Micro-entreprise

La forme juridique associée aux micro-entrepreneurs est l’entreprise individuelle (EI).

 

La demande d’immatriculation peut se faire en personne via un formulaire en ligne gratuit. Retrouvez plus d'informations sur les procédures administratives pour créer une société en tant qu'auto-entrepreneur.

👤 • EIRL

Il s'agit d'un nouveau régime pour les entreprises individuelles. Il vous permet de créer votre structure tout en limitant votre responsabilité grâce à la constitution d'un patrimoine d'affectation.

 

Comment immatriculer sa micro-entreprise exerçant en nom propre ? Comment Immatriculer sa micro-entreprise pour les professions libérales ?

🏛 • SAS

La SAS est une société qui présente des avantages multiples. Les associés bénéficient de beaucoup de liberté leur permettant de définir, l'organisation, le fonctionnement et la gestion de la SAS.
 
La souplesse des statuts SAS, le rôle du président de la SAS et le régime fiscal avantageux sont entre autres quelques avantages d'une SAS. 

 

Il est également possible de changer de forme juridique et de passer d'une SAS à une SARL

 

Elle est très plébiscitée par les entrepreneurs, notamment les TPE, les PME, et les start-up. Elle séduit surtout grâce à la grande flexibilité qu'elle offre dans sa gestion.

🏛 • SARL

La SARL (société à responsabilité limitée) a un statut juridique au fonctionnement plus encadré que les sociétés par actions.

 

Les associés de SARL ne sont responsables que dans la limite de leurs contributions. ils fixent librement le montant du capital social.

Parmi les particularités de la SARL, il y a le régime social spécifique des gérants majoritaires, le régime fiscal particulier, le statut de conjoint collaborateur ou encore la possibilité de maintenir l’allocation d’aide au retour à l’emploi.

🏛 • SARL de famille

La SARL familiale présente toutes les caractéristiques de la SARL classique. Elle se distingue néanmoins de cette dernière par certains avantages sur le plan fiscal et de l'exonération de cession des parts sociales.

  

Il peut être très avantageux d'associer une SARL familiale avec le régime de location meublée non professionnelle

 

Découvrez les conditions à sa création et tous les paramètres à prendre en compte pour sa gestion et pour profiter de ses avantages.

🏛 • SCI

La SCI, société civile immobilière. est idéale pour faire l’acquisition de biens immobiliers.
  

Elle est utilisée par des particuliers mais également par des entreprises pour acquérir les locaux de l’entreprise sans pour autant les lier légalement.

 

Si vous êtes chef d’entreprise et souhaitez acquérir un bien immobilier pour y installer votre entreprise, vous pouvez le faire en votre nom propre via une SCI professionnelle.

Tout savoir sur la création de société

Comment rédiger mes statuts ?

Vous avez votre projet de société et des rêves plein la tête mais vous n'avez pas encore rédigé vos statuts ?

Créez votre entreprise avec notre partenaire Legalstart et rédigez vos statuts en moins de 20 min. Top départ !

Comment immatriculer ma société ?

Vous pouvez immatriculer votre société directement en ligne via notre partenaire Infogreffe et cela ne vous prendra que quelques minutes !

Démarches, formulaires, fiches pratiques. Vous êtes guidé tout au long des étapes de votre parcours en ligne.

Si votre dossier est complet, un justificatif d'immatriculation au RCS vous sera délivré dans les 24 heures : l'extrait Kbis.

Pour constituer votre dossier complet, vous aurez besoin de :

• L'exemplaire original paraphé, daté et signé, des statuts de votre entreprise.

• L'exemplaire PDF du certificat de dépôt des fonds (envoyés par Qonto) accompagné de la liste des souscripteurs (datée et signée) mentionnant le nombre d'actions souscrites et les sommes versées par chacun d'eux. La date de ces documents doit être antérieure à celle des statuts.

• Une copie de la pièce d'identité du président

• Une déclaration sur l'honneur de non-condamnation datée et signée du président

Quelles sont les formalités à effectuer pour créer une entreprise ?

A quelles démarches les créateurs d’entreprises sont-ils confrontés après leur choix du statut ? Existe-t-il des points communs entre les processus de création des différentes sociétés ?

De manière générale, les formalités de création restent les mêmes, à l’exception de quelques particularités liées à certaines formes juridiques spécifiques. 

Il est essentiel de rédiger des statuts, c’est une obligation légale. Les statuts permettent d’organiser le fonctionnement de la société et de régir les relations entre les actionnaires ou associés de la société. Les statuts sont d’une importance telle que chaque page des statuts doit être paraphée par chaque associé et la dernière page doit être signée par tous. Par ailleurs, plusieurs mentions obligatoires doivent être présentes dans les statuts, telles que la dénomination sociale, l’objet social, la forme juridique ou encore le montant du capital social.

Ensuite, il convient de trouver une adresse pour votre siège social : vous avez le choix entre un local commercial, votre domicile en tant que gérant ou encore faire appel à une société de domiciliation. Une fois le local trouvé, il convient de prouver la jouissance légale des lieux. Ainsi, vous devez présenter une attestation de domiciliation ou de mise à disposition des locaux en faveur de l’entreprise que vous êtes en train de créer.

Autre obligation légale pour les sociétés commerciales, il faut procéder au dépôt de capital. La société est dotée d'un capital social, ce sont les associés qui en sont à l'origine via leurs apports. Le dépôt de capital peut se faire auprès d'une banque, d'un notaire, de la caisse des dépôts et des consignations ou encore auprès d'une néo-banque telle que Qonto. Chez Qonto, vous pouvez notamment effectuer votre dépôt de capital en ligne.

Le formulaire MO est un document qui doit être rempli par le représentant légal de la société ou par son mandataire. Auquel cas, il faudra fournir en plus un pouvoir c’est-à-dire un document par lequel le mandant donne le pouvoir d’accomplir tout acte en son nom et pour son compte au mandataire.

Une fois ces éléments effectués, il convient de vous adresser auprès du Greffe du Tribunal de commerce du lieu où votre siège social est implanté. Le dossier de création d’entreprise doit comporter les pièces justificatives suivantes :

✓ justificatif de siège social
✓ statuts datés et signés
✓ déclaration des bénéficiaires effectifs,
✓ certificat du dépôt des fonds
✓ formulaire M0
✓ une attestation de parution d’un avis de création dans un JAL

Les éléments à fournir en pièce complémentaire si vous êtes concerné :

✓ le rapport du commissaire aux apports, si vous avez réalisé des apports en nature
✓ le rapport du commissaire aux comptes si vous en avez désigné un. Pour les SA et SCA, sa nomination est une obligation
✓ la liste des souscripteurs d’actions pour les SAS

Comment faire un business plan ?

Vous souhaitez créer votre business dans de bonnes conditions ? Pour cela il est fortement conseillé de créer un business Plan.

Le business plan est un document écrit permettant de formaliser un projet d'entreprise. En effet, ce document de 30 pages maximum arrive en deuxième étape de la création de votre entreprise, après l’évaluation du projet et l’étude de marché. Il reste avant tout un document de persuasion auprès des potentiels investisseurs. Retrouvez la liste des questions les plus importantes liées au business plan ainsi qu’un éclairage sur chacun des tableaux financiers.

Quels sont les dispositifs de l'Etat pour aider au financement de la création d'entreprise ?

Vous souhaitez créer votre business ? Vous hésitez à poser votre démission pour procéder à la création de votre entreprise ? L’Etat a mis en place de nombreux dispositifs d’aides à la création. La BPI France prend en charge une très grande partie de ces aides et c’est vers elle qu’il faut se tourner en cas de besoin. Vous pouvez également vous tourner vers Pôle emploi. En effet, il est possible de percevoir une aide chômage tout en créant une société.

Dispositif Nacre
Le « Nouvel Accompagnement pour la Création ou la Reprise d'Entreprise » est un dispositif d'accompagnement pour les demandeurs d'emploi souhaitant créer ou reprendre une entreprise.

L'aide est financière et technique et concerne:
✓ L'aide au montage
✓ L'aide au financement
✓ L'accompagnement

Cette aide peut aller de 1000 euros à 8000 euros et s'étend sur 5 ans maximum. Découvrez le dispositif Nacre pour la création ou la reprise d’entreprise.

Aide chômage
Le montant de l'Allocation chômage d'aide au retour à l'emploi (ARE) est susceptible d'évoluer suite à une création ou une reprise d'entreprise. Ces modifications dépendent de deux facteurs : la nouvelle rémunération et le fait de fixer à l'avance le salaire du dirigeant. Comment s'effectue le calcul du montant de l'ARE partiel ? Comment obtenir le maintien de l'ARE ? Découvrir comment bénéficier de l’ARE.

Crédit d'impôt recherche
Ce crédit est accessible aux entreprises soumises à l'impôt sur les sociétés ou à l'impôt BIC sur le revenu et à celles concernées par le régime du bénéfice réel. Les structures industrielles, commerciales, artisanales et agricoles remplissant les conditions peuvent bénéficier de cet avantage fiscal. Vous pouvez aussi solliciter ce crédit lorsque vous créez une nouvelle entreprise.
Découvrez le CIR

Jeune entreprise innovante
L'Etat confère aux Petites et Moyennes Entreprises n'ayant pas encore 8 années d'existence et ayant engagé des dépenses de recherche-développement à hauteur de 15 % de leurs charges quelques exonérations fiscales intéressantes. Quelles sont ces conditions ? Découvrir le statut de Jeune Entreprise Innovante.

Comment choisir entre SASU ou SAS ?

Les deux formes de sociétés se ressemblent à bien des égards, la SASU étant la forme unipersonnelle de la SAS. Les formalités de création sont similaires, ainsi que la fiscalité et les responsabilités.

 

Les différences entre SAS et SASU sont surtout liées au mode de gouvernance, dans le cas de la SAS certaines décisions doivent être prises en assemblée générale avec tous les associés.
 
Découvrir les différences entre SASU et SAS pour faire votre choix.

La transformation de la société SAS à SARL

De la SAS à la SARL
La SAS est une société commerciale et l'une des formes de sociétés les plus récentes. Pour autant, la SARL peut offrir plus de flexibilité qu’une SAS dans certains cas, notamment sur le versement d’une rémunération qui sera moins imposée qu’en SAS.

De la SARL à la SAS
La SAS permet quant à elle de jouir d’une relative liberté en ce qui concerne la gouvernance de l’entreprise et la rédaction des statuts.

 

Quelles sont les formalités à respecter ? Ce changement affecte le statut de toute l'entreprise. Elle touche aux droits des associés et à leurs obligations, mais aussi à la fiscalité de l’entreprise. Quelle que soit votre stratégie de croissance, découvrez les infos importantes et les solutions de Qonto pour simplifier la vie de votre entreprise.

 

En savoir plus sur la transformation de la SAS en SARL.