Banque micro-entreprise, ouvrir son compte pro

Vous êtes micro-entrepreneur ? Profitez d'un compte courant complet pour gérer les finances de votre activité. Les micro-entrepreneurs ont l'obligation d'ouvrir un compte bancaire dédié à leur activité.

Plusieurs choix s'offrent à vous : compte professionnel, compte courant, banque en ligne ou encore banque traditionnelle. Avec Qonto, profitez d'un compte professionnel 100% en ligne dès 9€ par mois. Le premier mois ets gratuit et sans engagement.

translation missing: en.summary.select.default
Sommaire
  1. Compte pro pour micro-entreprise
  2. Un compte pro 100% en ligne
  3. Compte pro, une obligation
  4. Nos tarifs
  5. En savoir plus sur ce régime
  6. Les autres formes juridiques
  7. Foire aux Questions (FAQ)
  8. Ouvrir un compte

Le compte pro pour micro-entreprise

Un compte dédiés aux professionnels

  • Cartes Mastercard paramétrables

  • Virements SEPA

  • Gestion 100% en ligne

Une gestion comptable simplifiée grâce à Qonto

  • Scan des factures

  • Intégrations comptables

  • Historique de transaction illimité

Ouvrir un compte

Micro-entrepreneur, profitez d'un compte pro en ligne !

Gérez votre activité depuis votre application et gagnez en efficacité et en simplicité

Cartes Mastercard

Votre entreprise individuelle bénéficie d'une carte Mastercard débit, avec assurance.

Outils connectés au compte

Avec Qonto Connect, automatisez la gestion de vos finances grâce aux connexions sécurisées et les offres de nos partenaires

Aucun frais cachés

Profitez d'un compte sans commissions de mouvement, ni opérations spéciales et frais cachés

Ouvrir son compte

Est-il obligatoire d'ouvrir un compte pro en auto-entrepreneur ?

Lorsque vous créez votre micro entreprise, vous avez pour obligation d'ouvrir un compte séparé de votre compte courant personnel. Cela vous permet d'effectuer toutes les opérations liées à votre activité depuis un compte dédié.

A la différence des sociétés de capitaux telles que les SASU ou les EURL, c'est la seule obligation à laquelle vous êtes soumis. Un auto entrepreneur est donc libre de choisir d'ouvrir un nouveau compte courant, un compte bancaire professionnel ou encore un compte professionnel en ligne.

En tant que micro-entrepreneur si vous ouvrez un compte pro, vous répondez à l'obligation légale qui pèse sur vous tout en profitant des services adaptés à votre situation professionnelle. Toutes les banques ne proposent pas les mêmes services lors de l'ouverture d'un compte bancaire. Il est donc conseillé de comparer l'ensemble des offres, services et tarifs proposés, qu'il s'agisse d'un compte bancaire professionnel ou personnel.

La néobanque Qonto propose un compte professionnel 100% en ligne parfaitement adapté aux contraintes des micro-entrepreneurs. Découvrez l'ensemble de nos services !

Des tarifs adaptés à vos besoins

Solo

  • 1 carte Mastercard

  • 20 virements et prélèvements inclus

  • 1 membre
    1 compte

Standard

  • 2 cartes Mastercard + 2 virtuelles

  • 100 virements et prélèvements inclus

  • 5 membres + 1 accès comptable
    Comptes multiples

Comparer les offres

En savoir plus sur la micro entreprise

Choisir la micro-entreprise

Anticiper son chiffre d'affaires

Exercer plusieurs activités

Se verser sa rémunération

Le régime de micro-entrepreneur vient remplacer le régime de l'auto-entrepreneur. Peuvent en profiter tous les entrepreneurs individuels dont les EIRL et les professions libérales.

L'entrepreneur sous le régime de la micro-entreprise bénéficie d'une simplification comptable (aucune obligation de fournir des comptes annuels) et d'une simplification du calcul des cotisations sociales, ainsi que d'un affranchissement de la TVA. De plus, au niveau fiscal, le micro-entrepreneur est imposé sur un bénéfice calculé forfaitairement.

Ce forfait est déterminé à l'avance par l'administration fiscale. Il est donc possible de calculer, en avance, l'intérêt de ce régime pour son activité. Pour en savoir plus à ce sujet, et connaître les forfaits de l'année en cours, vous pouvez vous rendre directement sur le site du gouvernement.

Si vous décidez d'opter pour le régime de la micro-entreprise, n'oubliez pas que vous devez alors souscrire une assurance de responsabilité civile professionnelle (RCS). N'étant pas salarié, le micro-entrepreneur doit en effet se protéger contre les aléas liés à son activité d'auto-entrepreneur.

Avant de choisir le régime de la micro-entreprise plusieurs aspects doivent être pris en compte. Ce régime implique un plafond en termes de chiffre d'affaires.

Ce plafond est de :

- 170 000€ pour les ventes d'objets, de denrées (à emporter ou à consommer sur place), de marchandises et de fournitures;
- 70 000€ pour les prestations de services associées au régime des bénéfices industriels et commerciaux et pour les professionnels exerçant une activité libérale relevant des bénéfices non commerciaux.

En plus de ce plafond, en cas de dépenses importantes, ce régime peut s'avérer défavorable. Le montant du bénéfice imposable est calculé de manière forfaitaire en se basant sur le chiffre d'affaires.

Si de lourds investissements ont été effectués au démarrage de l'activité, le micro-entrepreneur devra tout de même payer des impôts et cotisations sociales. Ces derniers doivent être payés dès lors que l'activité effectue un chiffre d'affaires et ce, quand bien même, l'activité de la micro-entreprise est déficitaire.

Le micro-entrepreneur doit avoir un compte séparant ses activités personnelles de ses activités professionnelles. Néanmoins, si vous exercez plusieurs activités professionnelles sous le régime du micro-entrepreneur, nul besoin d'ouvrir un compte pour chacune de vos activités.

Il existe une exception à cette règle : lorsque vous exercez une activité salariée (en plus de votre activité de micro-entrepreneur), vous ne devez pas percevoir votre salaire sur le compte servant à accueillir les revenus liés à votre micro-entreprise. Une stricte séparation doit avoir lieu entre ces deux activités.


Faites attention également à détenir un extrait K auto-entrepreneur à jour faisant mention de l'ensemble de vos activités. C'est ce document qui atteste de l'existence de votre micro-entreprise et qu'il faudra montrer à vos fournisseurs.

La rémunération du micro-entrepreneur n'est versée qu'après que l'ensemble des charges liées à l'activité de l'entreprise aient été payées. Une fois les dépenses liées à l'activité de l'entreprise réglées, le micro-entrepreneur peut se verser une rémunération sur son compte personnel.

Ce versement doit faire l'objet d'un libellé clair et spécifique. Cela permet de savoir à quoi il correspond et dans quelles conditions il a été versé. Il faudra ensuite remplir une déclaration d'impôt pour que l'auto-entrepreneur puisse être imposé sur le salaire perçu. Etant soumis à l'impôt sur le revenu, le micro-entrepreneur est soumis au prélèvement à la source.

En savoir plus sur la micro entreprise

Choisir la micro-entreprise

Le régime de micro-entrepreneur vient remplacer le régime de l'auto-entrepreneur. Peuvent en profiter tous les entrepreneurs individuels dont les EIRL et les professions libérales.

L'entrepreneur sous le régime de la micro-entreprise bénéficie d'une simplification comptable (aucune obligation de fournir des comptes annuels) et d'une simplification du calcul des cotisations sociales, ainsi que d'un affranchissement de la TVA. De plus, au niveau fiscal, le micro-entrepreneur est imposé sur un bénéfice calculé forfaitairement.

Ce forfait est déterminé à l'avance par l'administration fiscale. Il est donc possible de calculer, en avance, l'intérêt de ce régime pour son activité. Pour en savoir plus à ce sujet, et connaître les forfaits de l'année en cours, vous pouvez vous rendre directement sur le site du gouvernement.

Si vous décidez d'opter pour le régime de la micro-entreprise, n'oubliez pas que vous devez alors souscrire une assurance de responsabilité civile professionnelle (RCS). N'étant pas salarié, le micro-entrepreneur doit en effet se protéger contre les aléas liés à son activité d'auto-entrepreneur.

Anticiper son chiffre d'affaires

Avant de choisir le régime de la micro-entreprise plusieurs aspects doivent être pris en compte. Ce régime implique un plafond en termes de chiffre d'affaires.

Ce plafond est de :

- 170 000€ pour les ventes d'objets, de denrées (à emporter ou à consommer sur place), de marchandises et de fournitures;
- 70 000€ pour les prestations de services associées au régime des bénéfices industriels et commerciaux et pour les professionnels exerçant une activité libérale relevant des bénéfices non commerciaux.

En plus de ce plafond, en cas de dépenses importantes, ce régime peut s'avérer défavorable. Le montant du bénéfice imposable est calculé de manière forfaitaire en se basant sur le chiffre d'affaires.

Si de lourds investissements ont été effectués au démarrage de l'activité, le micro-entrepreneur devra tout de même payer des impôts et cotisations sociales. Ces derniers doivent être payés dès lors que l'activité effectue un chiffre d'affaires et ce, quand bien même, l'activité de la micro-entreprise est déficitaire.

Exercer plusieurs activités

Le micro-entrepreneur doit avoir un compte séparant ses activités personnelles de ses activités professionnelles. Néanmoins, si vous exercez plusieurs activités professionnelles sous le régime du micro-entrepreneur, nul besoin d'ouvrir un compte pour chacune de vos activités.

Il existe une exception à cette règle : lorsque vous exercez une activité salariée (en plus de votre activité de micro-entrepreneur), vous ne devez pas percevoir votre salaire sur le compte servant à accueillir les revenus liés à votre micro-entreprise. Une stricte séparation doit avoir lieu entre ces deux activités.


Faites attention également à détenir un extrait K auto-entrepreneur à jour faisant mention de l'ensemble de vos activités. C'est ce document qui atteste de l'existence de votre micro-entreprise et qu'il faudra montrer à vos fournisseurs.

Se verser sa rémunération

La rémunération du micro-entrepreneur n'est versée qu'après que l'ensemble des charges liées à l'activité de l'entreprise aient été payées. Une fois les dépenses liées à l'activité de l'entreprise réglées, le micro-entrepreneur peut se verser une rémunération sur son compte personnel.

Ce versement doit faire l'objet d'un libellé clair et spécifique. Cela permet de savoir à quoi il correspond et dans quelles conditions il a été versé. Il faudra ensuite remplir une déclaration d'impôt pour que l'auto-entrepreneur puisse être imposé sur le salaire perçu. Etant soumis à l'impôt sur le revenu, le micro-entrepreneur est soumis au prélèvement à la source.

Plus de 120 000 clients ! Qonto s'adresse à toutes les formes juridiques

Vous hésitez sur votre forme juridique ? Qonto propose des comptes pour les entrepreneurs solos et les associés.

Compte pro SASU

Avec Qonto, déposez votre capital en ligne et profitez d'un compte professionnel 100% en ligne.

Compte pro EURL

Avec Qonto, procédez à votre dépôt de capital en ligne et profitez, dès 9€ par mois, d'un compte professionnel 100% en ligne.

Compte pro SAS

Avec Qonto profitez de fonctionnalités pour faciliter les dépenses d'équipe ou encore la gestion de votre comptabilité.

Compte pro SARL

Avec des modules de gestion de notes de frais ou encore des cartes Mastercard paramétrables profitez d'un compte pro adapté à vos besoins !

Micro entreprise,
pourquoi ouvrir un compte pro ?

Quelle banque pour un micro-entrepreneur ?

Plusieurs choix s'offrent à vous lorsque vous créez une micro-entreprise. Vous pouvez ouvrir un compte courant auprès d'une banque traditionnelle, ou encore un compte professionnel auprès d'une banque ou d'une banque en ligne.

Pourquoi choisir une banque en ligne ? Les banques en ligne et les néobanques proposent des comptes pros à moindre coûts. En effet, ces structures ne possèdent pas d'agences physiques. Vous pouvez accéder à l'ensemble de leurs services via votre ordinateur ou votre mobile. Ouverture de compte, changement de forfait, clôture, gérer votre compte depuis chez vous.

Avec Qonto, profitez d'un compte professionnel en ligne spécialement conçu pour les freelances et indépendants. Avec une gestion 100% en ligne, gagnez du temps sur vos taches administratives. En téléchargeant l'application Qonto sur votre mobile, la gestion de votre compte est à portée de main. Aucune prise de rendez-vous n'est nécessaire, faites tout depuis votre application.

Une question ? Un doute ? N'hésitez pas à contacter notre service client. Que ce soit par téléphone ou par mail, nous sommes disponibles 7 jours / 7 !

Micro-entrepreneur : quels sont les avantages d'un compte Qonto ?

Lorsque vous démarrez une activité professionnelle, ouvrir un compte professionnel vous permet de gagner du temps et de mieux visualiser vos dépenses. Qonto vous propose un compte pro en ligne adapté à vos besoins.

Mieux qu'une banque classique, découvrez les avantages des comptes Qonto :

- Une même interface pour toutes vos dépenses. Visualisez l'ensemble des entrées et sorties d'argent liées à votre activité.

- Des démarches 100 % en ligne. Effectuez toutes vos démarches pro depuis chez vous et recevez vos cartes Mastercard par la poste.

- Une simplicité d'utilisation. Le compte pro en ligne vous permet d'effectuer l'ensemble de vos actions de manière simple, transparente et fluide.

- Une comptabilité intégrée. Intégrez vos applications comptables à votre compte pro et gérez l'ensemble depuis votre mobile.

Obtenir l'ensemble de ces avantages lorsque l'on ouvre un compte bancaire pour particulier est très couteux voire impossible. C'est pour cela que le compte pro Qonto est avantageux lorsque l'on est micro-entrepreneur. Il offre des options auxquelles les particuliers ne peuvent habituellement pas accéder.

Combien coûte un compte Qonto ?

Le prix est bien évidemment un des critères de choix les plus importants pour les micro-entrepreneurs. La néobanque Qonto propose un forfait Solo dès 9€ / mois parfaitement adapté aux micro-entreprises.
Aucun frais de tenue de compte supplémentaire n'est à prévoir !

Avec le forfait Solo, profitez de 20 virements et prélèvements SEPA par mois, 1 carte de paiement mastercard, un IBAN français, la possibilité de procéder à des virements internationaux (dans la zone euro bien sûr mais également dans 18 devises étrangères).

Si vous avez des besoins spécifiques, vous pouvez également commander des cartes de paiement virtuelles ou encore choisir parmi nos trois cartes de débit proposées :

- la Carte One, incluse dans l'ensemble de nos forfaits ;
- la Carte Plus, dès 6€ par mois, avec des plafonds de paiement jusqu'à 40.000€, 1% de commission de change :
- la Carte X, dès 20€ par mois, avec des plafonds de paiement jusqu'à 60.000€, aucune commission de change sur les paiements par carte hors zone euro, un service de conciergerie.

Pour chacune de nos cartes, profitez d'un service d'assurance spécifique. Si vous avez des besoins spécifiques liés à l'assurance pro, Qonto a développé un partenariat avec Axa.
Assurance Responsabilité civile professionnelle, protection juridique, cyber-assurance, assistance juridique, découvrez l'ensemble des offres à votre disposition !

Auto-entrepreneur, qu'est-ce qu'un compte bancaire professionnel ?

Un compte bancaire professionnel s'adresse uniquement aux professionnels. Il n'a pas vocation à être utilisé par un particulier. Il faut d'ailleurs prouver l'existence de sa société ou entreprise pour en ouvrir un.

Ces comptes pros proposent des services spécifiques permettant de gérer au mieux son activité. Les comptes professionnels Qonto sont, par exemple, équipés d'un service de gestion des notes de frais ainsi qu'un module de détection automatique de la TVA sur les factures.

Du fait de ces services supplémentaires, ces comptes professionnels sont généralement plus coûteux que les comptes courants. Conscients de cette différence de prix, les banques traditionnelles et les néobanques proposent différents comptes professionnels adaptés à la forme juridique de l'entreprise. Ainsi, les tarifs et les services proposés ne seront pas les mêmes pour un auto-entrepreneur ou pour le gérant d'une SARL.