Agir ensemble pour une plus grande mixité dans la tech

5 min

Par Touhfat Mouhtare, June 20,2022

« C’est surtout en marketing et en communication que l’on retrouve le plus grand nombre de femmes dans les départements liés au digital. Dans des métiers plus techniques, leur pourcentage dépasse rarement la barre des 10 %. Je pense que l’image du « geek » masculin est encore prégnante, chez les jeunes filles comme chez les personnes de leur entourage. »

Sarah Ben Allel, VP People chez Qonto.

« Lorsqu’elles envoient leur candidature pour une alternance dans un métier lié au digital, de nombreuses femmes se heurtent à des refus ou au silence de la part des entreprises. Cette confrontation à la réalité du terrain paraît à leurs yeux comme une promesse non tenue, et peut facilement mener au découragement. »

Dorothée Roch, co-fondatrice de BECOMTECH.

« Ce chiffre montre que le manque d’inclusion est un problème qui tire sa source bien plus loin qu’au stade du recrutement. À l’origine, on observe une diffusion insuffisante de l’information auprès des jeunes femmes, sur les métiers auxquels elles peuvent prétendre. Il est essentiel de les sensibiliser à l’impact qu’elles peuvent avoir sur la transformation digitale de la société. »

Sarah Ben Allel, VP People chez Qonto.

« Le manque de mixité est sociétal : on en constate les prémices les plus jeunes années des femmes. Seulement 29 % des lycéennes connaissent bien le contenu d’une formation en école informatique, contre 46 % des garçons, selon l’observatoire Ipsos / Epitech. Le numérique n’est pas un domaine vers lequel leur entourage les dirige spontanément. »

Dorothée Roch, co-fondatrice de BECOMTECH.

« Les femmes ne vont pas vers la tech, car cela ne les intéresse pas » : cette raison, souvent avancée pour expliquer une parité insuffisante dans les métiers de l’informatique et des nouvelles technologies, n’est plus valable aujourd’hui.

Dorothée Roch, co-fondatrice de BECOMTECH.

« Il serait injuste de dire que le problème vient uniquement de l’autocensure ou du manque d’estime de soi, donc exclusivement des femmes. En transformant sa politique d’inclusion, une entreprise peut donner envie à d’autres organisations de changer leurs pratiques. Chez Qonto, nous avons encouragé nos stagiaires à présenter leurs rôles à plusieurs équipes. »

Sarah Ben Allel, VP People chez Qonto.

« Nous devons aller plus loin, mais ensemble. Il nous faut un Next 40 de la parité. »

Dorothée Roch, co-fondatrice de BECOMTECH, et Sarah Ben Allel, VP People de Qonto.

AUTEUR OU AUTEURE
Touhfat Mouhtare
Touhfat est copywriter et auteure de deux romans. Chez Qonto, elle écrit des contenus dédiés au leadership d’opinion, sur la psychologie de l’entreprenariat et les tendances fintech.
Prêt ? Partez.
Que ce soit pour vous aider à faire le point sur vos besoins ou vous présenter les avantages et fonctionnalités de Qonto, nous sommes là.