Le 23 octobre 2019 par Qonto

La carte bancaire virtuelle

Les risques liés aux achats en ligne ont favorisé l’émergence de nouveaux moyens de paiement. De nombreux internautes recourent systématiquement à des cartes bancaires virtuelles pour leurs transactions financières sur Internet. Découvrez ces solutions innovantes et leur fonctionnement ainsi que leurs principaux atouts.

Prêt à vous lancer ?

Que vous soyez seul ou en équipe, Qonto est le compte pro idéal !

Ouvrir un compte

Les risques liés aux achats en ligne ont favorisé l’émergence de nouveaux moyens de paiement. De nombreux internautes recourent systématiquement à des cartes de paiement spécifiques pour leurs transactions financières sur Internet : les cartes bancaires virtuelles. Découvrez ces solutions innovantes et leur fonctionnement ainsi que leurs principaux atouts.

Définition de la carte bancaire virtuelle

Une carte bancaire virtuelle représente un moyen de paiement dématérialisé. Contrairement à la carte bancaire classique, elle ne s’associe pas à un support physique. Elle sert exclusivement au règlement des achats en ligne. Elle prend généralement la forme d’un numéro de compte temporaire que la banque ou la plateforme émettrice communique à son client. Ce dernier obtient également un code secret pour l’activation et l’exploitation de l’e-carte bleue. Celle-ci peut servir à un paiement sécurisé unique ou récurrent. Tout dépendra du paramétrage. Une carte bancaire dématérialisée peut s’utiliser pour effectuer des achats sur Internet, pour acquérir des billets d’avion ou de train ou pour réserver des hébergements.

Différents types de cartes bancaires virtuelles

Les catégories de cartes virtuelles prennent en compte la structure émettrice, le nombre d’usages et leur délai de validité.

  • Les cartes virtuelles émises par les établissements bancaires : la quasi-totalité des banques classiques et des néo-banques propose ces moyens de paiement. Sur demande, les clients peuvent générer une carte bleue virtuelle à partir d’une interface dédiée. Ils obtiennent un numéro de carte bleue, un code de vérification (CVV) et une date d’expiration. Ces informations temporaires restent valables pour une durée limitée. L’utilisateur ne peut pas effectuer des dépenses au-delà du montant sollicité.
  • Les cartes virtuelles émises par des géants de la grande distribution : des entreprises comme Nespresso, Fnac, Office dépôt, Carrefour ou Etam proposent des e-cartes non associées à un compte bancaire. Leur délai de validité peut se limiter à quelques semaines ou s’étaler sur une année entière. Ils peuvent être à usage unique ou récurrent. Ces grands distributeurs offrent ces services en collaboration avec certaines banques.
  • Les cartes virtuelles émises par les mastodontes du commerce électronique : certains sites marchands mettent en place leur propre moyen de paiement. Amazone a récemment lancé son e-carte pour simplifier les transactions sur sa plateforme. Hélas, cette solution marche uniquement aux États-Unis actuellement. Pour le moment, vous pouvez toujours effectuer vos règlements en 4 fois par carte bancaire. De même, le concepteur de Smartphone Apple a développé son propre e-carte.

Comment obtenir une carte bancaire virtuelle ?

Différentes structures mettent à la disposition des internautes ces moyens de paiement online. Elles proposent des produits assez distincts dont la finalité reste identique.

  • La première option consiste à souscrire à ce service auprès de votre banque en ligne ou d'une néobanque. Après autorisation, vous accédez au générateur de carte bancaire virtuelle en ligne. Ce logiciel se télécharge généralement sur la plateforme officielle de votre établissement financier. Après connexion, vous précisez le montant de la carte et la durée de validité. Vous choisissez entre un usage unique ou récurrent. Puis, vous cliquez sur le bouton dédié pour créer automatiquement votre carte bleue virtuelle. Vous recevez instantanément les identifiants de votre e-carte que vous utiliserez sur les sites marchands pour effectuer vos règlements. Votre établissement financier prélèvera le montant transféré sur la carte virtuelle de votre compte.
  • Vous avez aussi la possibilité d’obtenir une carte bleue virtuelle sur certaines plateformes spécialisées comme CarrefourEtam, etc. La procédure d’acquisition reste généralement simple. À l’instar des banques en ligne, ces sites intègrent un générateur de carte bancaire virtuelle. Vous choisissez un e-carte dont le montant vous convient. Puis, vous validez pour créer automatiquement votre carte bancaire virtuelle. Vous obtenez instantanément un numéro unique et un code secret qui vous permettra d’opérer en toute sécurité sur les plateformes marchandes. Ces cartes virtuelles ne fonctionnent que sur une liste limitée de sites d’e-commerce. Vous pouvez aussi les acquérir directement au niveau des magasins de ces mastodontes de la grande distribution.

Fonctionnement d’une carte bancaire virtuelle

Avec une carte bleue virtuelle, vous disposez d’un numéro et d’un code de vérification (CVV) temporaires. Vous précisez le montant à créditer au moment de générer ladite carte. Après la connexion à partir de vos identifiants, vous gérez librement votre compte virtuel. Vous ne pouvez pas effectuer des paiements au-delà des plafonds.

Dès l’expiration de votre carte virtuelle, vous ne pouvez plus accéder à son interface. Vous devez alors acquérir un autre e-carte auprès de votre banque ou d’une plateforme spécialisée. Les structures proposent généralement des cartes bancaires virtuelles à usage unique ou récurrent. Vous devez en tenir compte pour commander une carte prépayée adaptée à vos besoins.

Les avantages de la carte bancaire virtuelle

Le plébiscite de ces moyens de paiement s’explique par leurs multiples atouts. Ils révolutionnent l’univers des achats online. Ils apportent aux internautes plus de sérénité face à la recrudescence des fraudes à la carte.

Une sécurité renforcée pour les paiements en ligne

La cybercriminalité a poussé de nombreux sites marchands à s’équiper du système 3D Secure. Toutefois, des menaces persistent avec la montée en puissance du phishing. Un hacher peut prendre des mois pour vous épier afin de subtiliser vos coordonnées bancaires. Il peut vider votre compte du jour au lendemain et vous ruiner. Certains utilisateurs n’osent même plus effectuer des achats en ligne pour éviter de s’exposer à des attaques cybercriminelles.

Fort heureusement, les cartes bancaires virtuelles ont complètement changé cette donne. Elles offrent une sécurité renforcée aux internautes. En effet, le montant disponible sur ces moyens de paiement reste limité. Certaines personnes génèrent une carte bleue virtuelle pour chacun de leur achat en ligne. Cela leur garantit un code à usage unique. Le pirate ne pourra donc pas l’exploiter s’il réussit à l’identifier. L’utilisation des cartes bancaires virtuelles amoindrit les pertes lorsque vous tombez dans le piège d’un arnaqueur. Cette solution limite considérablement le risque que vos économies disparaissent après le vol de vos données bancaires en ligne. Vous avez également la possibilité de bloquer votre carte bancaire virtuelle dès que vous suspectez une intrusion ou une manipulation inhabituelle.

Une plus grande quiétude d’esprit

La forte digitalisation de la vie actuelle expose les utilisateurs à la fraude à la carte. Vous devez sortir régulièrement votre carte visa. Les serveurs, les réceptionnistes ou les caissiers peuvent vous surveiller et vous piéger à la moindre attention. Vous pouvez perdre à tout moment une carte classique. Des personnes malveillantes peuvent également vous la subtiliser. Si cela vous arrive, vous devrez alors entamer les procédures pour faire opposition à votre carte. Tous ces éléments poussent souvent les internautes à rester sur le qui-vive. Cela génère du stress. Avec une carte virtuelle, vous retrouvez toute votre quiétude d’esprit. Vous ne vivez plus dans la crainte de perdre tout votre argent en ligne.

La fin des débits automatiques

Certaines plateformes contraignent leurs internautes à s’engager. Elles peuvent continuer à effectuer des prélèvements périodiques même lorsque vous ne recourez plus à leurs services. Le paiement par carte bancaire virtuelle met définitivement fin à cette pratique. Cela vous permet de reprendre entièrement vos dépenses en ligne en main.

Un moyen paiement prisé par les entreprises

De nombreuses sociétés attribuent des cartes bancaires virtuelles à leurs employés. Cela permet aux dirigeants de plafonner leurs dépenses et de mieux les superviser. En effet, les comptes virtuels se révèlent très complets avec des outils modernes de gestion. Ils donnent la possibilité de consulter le solde à tout moment. Vous pouvez aussi accéder à la liste des opérations effectuées. Certaines entreprises y recourent pour simplifier la vérification et l’enregistrement des notes de frais. Cette solution favorise une traçabilité des dépenses et la disponibilité des pièces justificatives.

Avec Qonto, vous profitez notamment d'un compte professionnel intégralement en ligne. Donnez plus de liberté à vos équipes en leur donnant accès à des cartes en ligne tout en ayant le contrôle sur les dépenses générales de votre organisme.

Les limites de la carte bancaire virtuelle

Nous vous recommandons de ne pas utiliser les cartes bleues virtuelles pour effectuer les paiements qui impliquent un engagement. Leur numéro peut expirer à tout moment. Ne les exploitez donc pas pour les prélèvements automatiques. Pour les achats sur les plateformes comme la SNCF, servez-vous d’une carte de débit classique pour espérer vous faire rembourser en cas de souci.

Vous souhaitez obtenir une carte bancaire virtuelle ?

Avec la néobanque Qonto, profitez d'un compte professionnel en ligne ainsi que de moyens de paiement innovants. Profitez d'une ou de plusieurs cartes bancaires en ligne, selon vos besoins !

Ouvrir un compte pro