Business

L’expert-comptable de demain sera-t-il un robot ?

Le 06 octobre 2021 par Julie Merrer

Dans le top 5 des métiers voués à disparaître d’ici 2050, l’Institut Sapiens nommait en 2018 les banquiers, les secrétaires, les manutentionnaires, les caissier(es) et... les experts-comptables. En cause : la digitalisation et le développement de l’intelligence artificielle (IA) qui automatisent les flux financiers.

« S’il existe une alternative technologique à un emploi humain, celle-ci sera systématiquement choisie, dans une optique de gain de productivité » indique le directeur d’études Erwann Tison.

Remplacer l’humain par le logiciel, c’est pourtant sous-estimer le bénéfice d’un accompagnement professionnel.

Premier confident des entreprises, l’expert-comptable se sert aujourd’hui des nouvelles technologies pour réinventer son métier. Automatiser et optimiser les tâches chronophages, oui. Négliger l’expérience et la relation humaine, non.

Zoom sur une profession en pleine mutation.

Une brève histoire de la comptabilité

Officiellement, la création de la fonction d'expert-comptable est récente. En effet, c'est seulement en 1912 que s’organise la profession avec la naissance de la Compagnie des Experts-Comptables de Paris.

Mais en réalité, la comptabilité existe depuis... l'Antiquité.

Nous en retrouvons les premières traces en Mésopotamie, plus de 2000 ans avant Jésus Christ.

À cette époque, il existait déjà des comptes pour tenir des inventaires d'objets et suivre les paiements de salaires, mais aussi des comptes de caisse de type recettes-dépenses. Toutes ces données étaient soigneusement consignées sur des tablettes d'argiles (dans les sociétés babyloniennes) et sur des papyrus (dans les sociétés égyptiennes).

Puis, au Moyen Âge, tout s'accélère. En 1494, le mathématicien Luca Pacioli formalise la comptabilité à partie double. Les comptes sont désormais tenus en deux colonnes : une partie débit et une partie crédit.

Au cours des siècles suivants, le domaine de la comptabilité s'enrichit davantage. On voit apparaître la notion de bilan puis de réserve, qui deviendra ce que l’on connait aujourd’hui sous le nom de capital social.

Mais c’est à la fin XIXe siècle que la comptabilité connait un tournant. La société évolue et les échanges entre entreprises se multiplient. La comptabilité dite analytique se développe pour répondre à ces nouveaux besoins.

Il faudra attendre la fin de la Seconde Guerre mondiale pour que le métier d'expert-comptable soit réglementé, avec la création de l'Ordre professionnel des Experts-Comptables et de son code de déontologie.

Finalement, l'expertise-comptable a traversé les siècles. C'est un métier millénaire qui a su se réinventer et s'adapter aux contraintes de son temps.

Mais qu'en sera-t-il de la profession demain ?

L'expert-comptable : un partenaire de confiance de l'entreprise

Aujourd’hui, en tant qu’expert-comptable, vous souffrez de clichés qui ont la vie dure.

Votre entourage a parfois tendance à penser que vous exercez une profession routinière, et disons-le plutôt austère.

On vous imagine dans votre bureau, entouré d'une pile de documents comptables. Passant vos journées à vérifier et à trier une quantité impressionnante de données. Une calculatrice à la main, les yeux rivés sur un fichier Excel laborieux.

Chez Qonto, nous travaillons à vos côtés depuis plusieurs années. Et nous savons que ces clichés ne sont pas représentatifs de votre quotidien.

Car, en réalité, vous êtes loin d'être un simple contrôleur financier. Vous êtes avant tout un partenaire stratégique de l'entreprise. L'humain et le relationnel font partie intégrante de votre profession.

Et votre expertise ne s’arrête pas à la réalisation et à la certification des documents comptables.

Fort d’une très grande culture business, vous conseillez et accompagnez les dirigeantes et les dirigeants dans les moments importants de leur projet professionnel.

Vos clients ont un projet de création, de rachat d’entreprise ou d’investissement ? Ils souhaitent optimiser leur fiscalité ? Ils ont besoin de conseils pour gérer leur patrimoine ? Ou bien désirent s’ouvrir à l’international et aimeraient bénéficier d'une analyse du marché ?

Dans toutes ces situations, le premier réflexe de l’entreprise est de se tourner vers… vous, leur expert-comptable.

Vous guidez leurs choix stratégiques, l'accompagnez dans leurs succès et les épauler dans leurs coups durs.

C’est aussi pour cela que le choix d’un expert-comptable ne doit pas être pris à la légère.

Vous disposez d’informations ultra confidentielles sur la société et assistez aux réunions les plus sensibles. Il vous faut tisser une relation de confiance avec le ou la cheffe d’entreprise pour avancer ensemble.

Des robots et des hommes, main dans la main

La révolution numérique bouleverse le monde de l’entreprise, et de manière générale, notre société.

Depuis une dizaine d'années, nous voyons apparaître des cabinets d’expert-comptable en ligne.

Au côté de ces nouveaux cabinets 100 % digitalisés émergent de nouvelles technologies. En première ligne : l’intelligence artificielle (IA) et le Big Data.

Des innovations complémentaires qui permettent de traiter des gros volumes de données et d’automatiser des tâches comptables comme la tenue des comptes.

Alors, pour vous, expert-comptable, il est légitime de s’inquiéter.

Quels impacts auront ces technologies sur le futur de ma profession ? Est-elle vouée à être automatisée ?

En réalité, ces innovations sont de vraies opportunités. Ce sont de puissants leviers pour transformer et valoriser le métier.

Vous et vos équipes allez pouvoir vous appuyer sur la technologie pour enfin vous affranchir des tâches à faible valeur ajoutée et consacrer votre énergie à des missions bien plus valorisantes.

Prenons quelques exemples très concrets pour bien comprendre.

Comme vous le savez, l’une de vos principales missions est de tenir et d’attester les comptes d’une entreprise. Mais avant de remettre une telle attestation, vous devez vous assurer que la comptabilité est fiable et sincère. Autrement dit, vous vérifiez chaque écriture comptable. Une tâche fastidieuse et chronophage.

Dans ce contexte, l’IA - et plus particulièrement la machine learning - peut vous être d’une grande aide.

La machine learning, c’est tout simplement une sous-catégorie de l’IA. Ce sont des algorithmes d'apprentissage automatique qui vont reconnaître des objets précis à partir de données de références.

Concrètement, ils vont être capables d’identifier et de différencier des factures, des devis, des bons de commande, des bulletins de paie… Et de les classer.

Pour vous, c’est un gain de temps non négligeable dans la révision des comptes de vos clients. Plus besoin de passer des heures à retrouver les justificatifs associés à l’écriture comptable, tout se fait instantanément…

Et ce n’est pas tout. Par exemple, cette technologie peut également servir à :

  • extraire des informations de documents pour les classer dans un plan comptable ;
  • saisir automatiquement des données.

Ces fonctionnalités permettent de gagner du temps, mais aussi de limiter le nombre d’erreurs liées à la saisie manuelle. Une aubaine pour la profession. Car rappelons que vous engagez votre responsabilité professionnelle en cas de négligences ou d'omissions dans le cadre de l’exercice de votre fonction…

Vous gagnez donc en productivité, en fiabilité et en sérénité.

Libéré des tâches chronophages, vous et vos équipes consacrez votre énergie à l’essentiel : le conseil aux entreprises et le développement de votre culture business.

Alors, l’expert-comptable de demain sera-t-il un robot ?

Non. Sans aucun doute.

En revanche, il y a fort à parier que le métier d’expert-comptable sera amené à évoluer et à se réinventer. Comme il l’a toujours su le faire au fil des siècles.

La technologie n’est pas une fin, mais un moyen au service de la profession.

Car s’il y a bien une chose qu’elle ne pourra jamais remplacer, c’est la relation humaine qui vous lie à vos clients.

Finalement, nous pensons que l’expert-comptable de demain sera encore plus humain, encore plus à l’écoute de ses clients.

Nous pensons que l’expert-comptable de demain sera encore plus performant, plus stratège. Et donc encore plus indispensable aux entreprises.

À condition, bien sûr, de se tenir prêt.e et d’adopter les bonnes pratiques dans son cabinet, dès aujourd'hui.

Comment ?

➡️ En sensibilisant et en formant ses équipes aux nouveaux enjeux liés à la digitalisation et à l’utilisation de l’intelligence artificielle. Restez à l’affût des conférences et webinars sur le sujet. Aujourd’hui, l'École de l'Expertise Comptable et de l'Audit (ENOES) propose une formation dédiée à l’apprentissage des mécanismes du Big Data.

➡️ En s’équipant des bons outils. Qonto, bien sûr, pour accéder facilement aux données de vos clients. Mais aussi des solutions plus spécifiques comme :

  • des logiciels comptables,
  • des outils pour stocker et partager les documents comptables ;
  • sans oublier les outils de CRM pour mieux gérer votre relation client.

En vrac, nous pouvons citer : Dext, Pennylane, MyUnisoft, Cegid, ACD, Sage, Ibiza Software ou encore Agiris.

Pas besoin d’être un expert de la tech. À l’instar de Qonto, ces solutions sont simples à prendre en main et très intuitives.

Le métier a encore de beaux jours devant lui.

Vous ne connaissez pas encore Qonto ? Découvrez la solution de gestion financière tout-en-un, au service des PME.

D'autres articles pourraient vous intéresser