Business

Doit-on vraiment souscrire à une assurance professionnelle ?

Le 05 octobre 2021 par EasyBlue

L'assurance professionnelle est souvent relayée au second (voire au troisième) plan lorsqu'il s'agit de prioriser les postes de dépenses de son entreprise. Mais, parmi tous ces produits plus complets les uns que les autres, certains sont-ils véritablement indispensables ? Et si non, comment se protéger soi-même des aléas ? Notre partenaire Easyblue vous répond ici avec quelques conseils de pros.

Quels sont les risques pour une entreprise ?

Diriger une entreprise est une aventure qui comporte énormément de risques. En nous appuyant sur le baromètre Allianz, nous allons lister ceux qui vous intéressent vraiment et tenter de les analyser. Cette étude recense les risques les plus redoutés par les entrepreneurs français en 2021.

Le top des aléas que les entrepreneurs craignent le plus est, dans l'ordre :

  1. La cybercriminalité. Avec près de 1 société sur 2 touchée par une cyberattaque en 2020, la totalité des entreprises sont aujourd'hui concernées. La principale menace ? Le vol de données clients.
  2. L'interruption d'activité. Conséquence directe de beaucoup d'accidents, l'interruption d'activité découle souvent d'un autre sinistre, lui aussi extrêmement coûteux. Ce que vous risquez ? Une perte sèche de chiffre d'affaires très difficile à rattraper.
  3. Les pandémies. En plus d'être très compliquées à prévoir, les répercussions de ce type de risques sont généralement aléatoires. De l'impossibilité d'exercer à la montée en flèche de certains marchés, la pandémie réserve son lot de mauvaises surprises.
  4. Les incendies. Bien que relativement rares, un incendie entraine des conséquences souvent désastreuses. À quel point ? De la perte de fichiers, à celle des moyens de production, un dégât d'une telle importance se traduit souvent par une suspension temporaire de l'activité.
  5. L'atteinte à la réputation. Ce type de dommages est en général la conséquence d'une attaque informatique. Le dénigrement peut générer une perte de confiance du côté de vos clients et potentiels clients. En clair ? Une perte de chiffre d'affaires.

Comment protéger au mieux son activité ?

Les plus grands problèmes lorsqu'on parle de « protéger son entreprise » sont le manque de temps et une mauvaise compréhension de ses risques. Voici quelques conseils simples et concis qui pourront vous aider.

Ce qui est pratique, c'est que la plupart des risques professionnels peuvent être classés en trois catégories. Chacune comporte son lot de points d'attention pouvant vous éviter un sinistre.

Des risques matériels

Ces risques sont probablement les plus faciles à prévoir, et aussi ceux pour lesquels nous avons le plus de conseils.

  • Pour éviter les vols, gardez toujours vos ordinateurs portables et téléphones à portée de main. Pour ce qui est du stockage, optez pour un lieu sûr (vos locaux par exemple) avec une fermeture 3 points. On évitera également de laisser trainer ses appareils dans la voiture : la plupart des contrats d'assurance ne prennent pas en charge les vols ayant lieu dans un véhicule la nuit.
  • Contre les incendies, on pensera à laisser le minimum d'appareils branchés avant de quitter son bureau ou son local. On fermera également l'eau lors d'un départ prolongé afin d'éviter un dégât des eaux pendant les vacances.
  • Enfin contre la casse en général, rien de tel qu'une coque pour son téléphone et un sac de bonne qualité pour son ordinateur.

Des risques corporels

Ces risques plus graves coûtent aussi beaucoup plus cher. Une jambe cassée ou une main brulée peuvent rapidement mener à plusieurs jours d'arrêts de travail, qu'il faudra compenser... Pour éviter que cela ne se produise au sein de votre entreprise, gardez en tête le triptyque suivant : connaître, informer, prévenir.

  • Connaître tous les risques auxquels les employés sont exposés et les répertorier dans le DUER (Document Unique d'Évaluation des Risques professionnels) constitue la première étape.
  • Il faudra ensuite informer les employés avec des formations adaptées.
  • Enfin, pour prévenir les risques corporels, rien de mieux qu'un environnement de travail sain avec un éclairage, un équipement et des horaires de travail adaptés.

💡 À noter : Lorsqu'un risque dont le dirigeant aurait dû avoir connaissance se réalise et qu'un employé est lésé, ceci constitue une faute inexcusable de l'employeur. Il sera alors impossible de la contester, et le coût sera également beaucoup plus important.

Des risques financiers

Les dommages purement financiers sont principalement causés par les défauts de conseil ou les cyber-attaques. Dans ce sens, l'essentiel de nos conseils reste des recommandations classiques, mais essentielles.

  • Vérifiez au maximum les informations dont vous disposez lorsque vous devez émettre un avis pour un client.
  • Pour éviter le piratage, utilisez des mots de passe uniques et complexes, et ne partagez vos informations qu'avec des interlocuteurs connus.
  • Assurez-vous de conserver tous vos fichiers importants à 3 endroits différents (sur le cloud, votre ordinateur et un disque dur, par exemple). De cette manière, vous êtes sûr qu'au moins l'une de ces sources restera intacte en cas de dommage : vol, incendie, cyber-attaque, crash du cloud, etc.

À quelle assurance pro souscrire ?

Même en prenant les meilleures précautions, vous n'êtes pas à l'abri qu'un incident se produise. Lorsque cela arrive, que le dommage vous touche directement ou que vous soyez tenu responsable, cela peut coûter très cher.

Le moyen le plus simple de découvrir les risques auxquels votre entreprise s'expose et de les quantifier consiste à les lister. Pour ce faire, vous pouvez vous rendre sur le site d'assurance de votre choix et analyser les contrats proposés. En observant ce qu'ils couvrent, vous pourrez évaluer la nécessité d'y souscrire ou non.

Un autre moyen consiste à faire appel aux outils des assureurs. Après une suite de questions sur votre activité, ils sont désormais capables de déterminer une bonne partie de vos risques et de vos besoins.

Pour vous faire une idée des produits existants sur le marché, nous les avons encore une fois regroupés en trois grandes catégories.

Les assurances de personnes

  • La mutuelle santé. Également appelées "complémentaires santé", ces couvertures sont dédiées aux remboursements des frais de santé. Elles servent précisément à compléter la part de remboursement de la sécurité sociale afin de ne laisser aucun reste à charge. Est-ce pour moi ? Obligatoire pour tous les salariés, la mutuelle constitue une bonne option pour un dirigeant qui souhaite couvrir les dépenses de santé de son foyer.
  • La couverture prévoyance. Ce type de contrat sert à couvrir le risque d'incapacité de travail ou de décès. Dans le cas où l'assuré serait en incapacité de poursuivre toute ou partie de sa mission, la prévoyance permet de maintenir son niveau de rémunération. Pourquoi faire ? Dans le cas où plusieurs personnes dépendent de votre revenu (conjoint, enfants), la prévoyance permet d'assurer leur subsistance en cas d'accident.

Les assurances de biens

  • L'assurance du local Cette assurance permet de couvrir le risque de vol, de dégâts des eaux et d'incendie. Est-ce important ? Quel que soit le lieu dans lequel vous exercez votre activité (pièce dédiée chez vous, coworking, bureaux), seule une assurance professionnelle dédiée permettra de le couvrir.
  • La protection du matériel informatique L'assurance matériel informatique couvre l'ensemble du matériel que vous utilisez pour travailler. Utile ? Pour certains professionnels, leur ordinateur constitue la quasi-totalité de leurs outils de production, et les assurer peut éviter de perdre plusieurs journées de travail en cas de panne ou de casse.

Les assurances liées à l'activité

  • La responsabilité civile professionnelle (RC Pro) Probablement l'assurance la plus importante, c'est elle qui couvre tous les dommages que votre entreprise et ses préposés pourraient infliger à un tiers. Un contrat pour moi ? Un accident sur votre lieu de travail, une erreur professionnelle ou encore un bris de matériel client : les dommages au tiers touchent tous les entrepreneurs, même les plus vigilants.
  • L'assurance cybercriminalité Nous l'évoquions déjà plus haut, les cyberattaques sont de plus en plus communes depuis la pandémie. Pourquoi se couvrir ? Le vol et la destruction de données sont les principales menaces cyber. Si cela vous arrive, c'est souvent plusieurs jours de récupération qui s'avéreront nécessaires et des indemnisations en cas de retard sur un projet client.

Après avoir lu cet article, vous devriez être plus à même d'identifier les risques qui concernent votre entreprise et de vous en prémunir. Pour les risques dont il est toujours trop compliqué de se protéger seul, un certain nombre de produits d'assurance existent. Des risques les plus courants aux plus spécifiques, le contrat pro adapté à votre structure existe. Pour trouver le meilleur, la meilleure chose à faire reste de comparer les assureurs en demandant plusieurs devis !

D'autres articles pourraient vous intéresser