Business

Quel profil de CFO pour votre entreprise ?

Le 28 juillet 2021 par Jordi Blanc

Quel profil de CFO (Chief Financial Officer ; Directeur et Directrice Financière) correspond le mieux à une entreprise ? Question ô combien stratégique en ces temps de reprise économique. 

Nous avons voulu apporter un début de réponse. Pour cela, nous nous sommes plongés dans les dernières études sur le sujet. Certains profils sont plus axés sur la stratégie et la technologie évidemment, mais la connaissance du terrain et les spécialisations peuvent faire la différence. Nous vous présentons dans cet article les quatre profils de CFO les plus en vue en 2021 :

  • Le profil stratège ;
  • Le financier opérationnel ;
  • L’analyste prédictif ;
  • L’acteur du changement.

Le profil stratège

L’influence des CFO dans le succès des entreprises s’accroît, toutes les études vont dans ce sens. L’évolution du métier implique de développer une vision mêlant business, expertise financière et stratégie du changement. Le CFO (ou dans la langue de Molière, le DAF : Directeur et Directrice Financière) se révèle donc comme un conseiller essentiel pour le CEO (Chief Executive Officer ; Président(e) Directeur(trice) Général(e). Il épaule ce dernier dans les prises de décisions les plus importantes pour l’entreprise.

Dans une étude du cabinet KPMG*, des CEO indiquent les domaines pour lesquels leur CFO a un impact décisif. Leurs réponses mettent en lumière la diversité des compétences en jeu pour les CFO :

  • Performance et croissance (partenariats, stratégies, gestion des talents) ;
  • Gouvernance (régulation, gestion des risques et de la conformité) ;
  • Contrôle (sélection des outils digitaux, audits internes) ;
  • Innovation (développement de nouveaux produits/services, veille sur les nouveaux marchés).

Les CFO doivent pouvoir anticiper les investissements déterminants sur le long terme. Dans une ère où la data démultiplie les ressources disponibles, ils excellent dans la traduction, l’interprétation et la communication de données décisives. En termes de stratégie, la valeur d’un CFO se résume selon deux axes principaux : connaissance approfondie du secteur d’activité de l’entreprise, focalisation sur la croissance et sur l’optimisation des investissements.

Le financier opérationnel

Souvent sélectionné en interne, ce profil de CFO dispose d’années d’expérience dans des  rôles multiples en gestion financière (contrôle, audit, pilotage, gestion). La plupart sont diplômés dans le domaine de la finance, avec des masters spécialisés (CCA, IEP, DSCG).

Ils et elles comprennent l’activité (et le secteur) de l’entreprise dans ses moindres détails. Cet avantage leur permet d’appréhender les spécificités propres à une société, telles que les régulations financières, la comptabilité internationale, ou encore la structuration de capital.

Connaître le « business » et le marché d’une PME sur le bout des doigts signifie une capacité à agir rapidement et efficacement par rapport aux modèles logistiques et commerciaux en place :

💡 Par exemple, une entreprise avec un réseau de distribution étendu gagnera à être accompagnée par un CFO en lien fréquent avec l’équipe commerciale et le support client. De cette façon, le CFO acquiert une vue d’ensemble sur le produit et les préférences de la clientèle en termes de distribution et de prix. Ces connaissances faciliteront l’élaboration de nouveaux modèles opérationnels.

L’étude de KPMG indique une position très claire de la part des CEO vis-à-vis des CFO et des COO (Chief Operating Officer ; Directeur des opérations). En effet, les CEO considèrent qu'à l’avenir, les CFO et COO occuperont les rôles les plus importants dans les entreprises

Dans cette perspective, une tendance se dessine : on observe dans les entreprises anglo-saxonnes que les CFO spécialisés dans l’opérationnel remplacent maintenant les COO*.  Est-ce que cette approche va se développer en France ?

L’analyste prédictif

La data s’est imposée au cours des vingt dernières années comme la ressource centrale pour les entreprises, quelle que soit leur taille. Pour un CFO avec un profil d’analyste prédictif, une équation vaut plus que tout autre :

Analyse + exploitation de données = croissance

En dernier lieu, la technologie permet de développer des avantages compétitifs pour trouver les marchés les plus profitables. Dans cet effort, les CFO experts dans les outils digitaux et la gestion sur « cloud » peuvent tirer parti de données internes et externes, prenant en compte les niveaux micro et macroéconomiques. Cette approche multidimensionnelle de la data, aussi complexe soit-elle, offre les perspectives les plus prometteuses en termes de prévision de marché.

L’impact de la technologie ne faiblit pas, au contraire. Les CFO capables d’offrir à leur entreprise un écosystème digital adéquat au moment T consolident leur avantage concurrentiel. L’étude du cabinet Accenture « CFO Now »* donne une idée du rythme auquel progressent les outils digitaux pour les entreprises :

Proportion des tâches assurées par la technologie en finance traditionnelle =>

  • Étude de 2018 : 34 % des tâches sont automatisées.
  • Étude de 2020 : 60 % des tâches sont automatisées.

Bien sûr, les CFO maîtrisant les approches les plus récentes utilisent des données financières. Mais ils s’appuient également sur des données spécifiques aux clients, aux marchés, aux canaux de distribution et de communication propres à l’entreprise.

Le CFO acteur du changement

À l’origine, les CFO rompus aux transformations organisationnelles proviennent de secteurs où les disruptions sont fréquentes. Souvent recrutés en externe, ils opèrent des changements profonds, parfois de façon radicale.

Ils savent que le digital et les talents sont à la source des transformations les plus performantes, la vitesse étant un facteur déterminant. Les CFO acteurs du changement sont capables de guider l’entreprise dans ses choix stratégiques, en termes de technologie mais aussi de culture organisationnelle :

  • Technologie : le CFO impose une cadence afin d’harmoniser les plateformes de données et les solutions cloud les plus pertinentes. Il travaille en étroite collaboration avec le CIO/CTO afin d’améliorer les ressources digitales de l’entreprise.
  • Culture organisationnelle : le CFO a en charge de renforcer la valeur humaine et sociétale de l’entreprise. La RSE (Responsabilité Sociale et Environnementale) est  aujourd'hui incontournable. Elle déclare les valeurs et missions d’une entreprise. Qu’en est-il de l’impact sur la croissance de l’entreprise ? Un collectif en phase avec les évolutions sociétales (transition écologique, organisation du travail) est déterminant. Cela permet de mieux appréhender les attentes des clients, toutes générations confondues. C’est également crucial pour le développement d’une marque employeur forte, capable d’attirer les meilleurs talents, pour assurer la résilience de l’entreprise.

Les CFO acteurs du changement comprennent l’importance de la rapidité d’exécution, et sélectionnent les moyens pour y parvenir en 2021. L’étude d’Accenture le confirme : 79 % des CFO participant ont affirmé que les effets du COVID-19 les ont forcés à accélérer leur processus de transformation.

Fabien Mathieu (Partner et Managing Director chez Ayming) avait vu juste lors du Sommet Des Leaders en 2019, qui avait réuni plus de 1300 professionnels de la finance :

« Paradoxalement, la fonction Finance est aussi la plus exposée : il y a 10-15 ans, le DAF lançait les premiers Centres de Services Partagés (CSP) ; demain, il cadencera toute la transformation digitale de l’entreprise. On attend du DAF qu’il prouve sa capacité à changer la culture de l’entreprise ».

Trouver le CFO rassemblant tous ces profils relève de la gageure. Pour les dirigeants, il est plus opportun de réfléchir aux compétences qui correspondent le mieux à leur stratégie sur le court et moyen terme. Côté DAF, quelle est la vision du métier sur le long terme ? Se former en continu et se spécialiser, afin de cibler les entreprises les plus attractives. Mais il y a une autre perspective d’avenir : le nombre de CFO promus au poste de CEO augmente. Il est bon de garder à l’esprit que derrière chaque profil de CFO, il peut y avoir une âme d’entrepreneur et d’entrepreneure, construisant une expérience, pour ensuite diriger une entreprise.

D'autres articles pourraient vous intéresser