Business

Prêt Garanti par l’État : le point avant l'été

Le 20 mai 2021 par Jordi Blanc

Le Prêt Garanti par l’État est un prêt mis en place par l'État depuis le 6 mai 2020. Ouvert à toutes les entreprises, il a pour but de soutenir l’économie française face au choc lié à la crise. Bonne nouvelle pour les TPE et PME : le PGE, initialement prévu jusqu’en juin 2021, est prolongé jusqu’au 31 décembre 2021. L’occasion pour nous de faire un point sur ce dispositif. En effet, les modalités du Prêt Garanti par l’État évoluent et il est maintenant possible d’emprunter pour régler des dettes contractées auprès de fournisseurs. C’est bien un répit supplémentaire pour les entreprises.

Récapitulatif sur le PGE en 2021

Qui peut bénéficier des prêts garantis par l’État ?

Près de 600 000 TPE (moins de 10 salariés) et 37 000 PME* (moins de 250 salariés) ont bénéficié du Prêt Garanti par l’État. En avril 2021, le total des prêts a atteint les 138 milliards d’euros. Vous pouvez retrouver sur le site du ministère de l’économie une liste des entreprises et professionnels concernés par le PGE :

  • PME
  • ETI
  • commerçants
  • artisans
  • agriculteurs
  • professions libérales
  • entreprises innovantes
  • micro-entrepreneurs
  • associations et fondations ayant une activité économique

À ces catégories s’ajoutent certaines sociétés civiles immobilières, les entreprises en difficulté depuis le 1er  janvier 2020 (sauvegarde, redressement judiciaire ou liquidation) et les JEI (Jeunes Entreprises Innovantes).

Les entreprises de moins de 5000 salariés doivent se rapprocher de leur partenaire bancaire pour faire la demande de prêt. Il est possible de faire une demande regroupant plusieurs prêts. Le montant cumulé de ces prêts ne doit pas dépasser 25 % du chiffre d’affaires de l’année 2019 (ou 2 ans de masse salariale pour les entreprises en création ou les entreprises innovantes). Le calcul ne se fait pas sur le chiffre d'affaires de l’année 2020. En effet, l'impact économique de l’épidémie de Covid-19 s’étant fait ressentir sur l’ensemble des trimestres de 2020, les autorités ont préféré fonder les calculs sur 2019 uniquement.

Quels sont les taux fixés pour le PGE ? Quand rembourser le prêt ?

Le ministère de l’économie a conclu un accord avec la Fédération Bancaire Française. Concernant les taux d’emprunt, les banques se sont engagées à proposer une tarification maximale de :

1 à 1,5 % pour les prêts remboursés d’ici 2022 à 2023 ;

2 à 2,5 % pour les prêts remboursés d’ici 2024 à 2026.

L’emprunteur n’a aucune mensualité à payer la première année. Les entreprises sont libres de lisser le remboursement des prêts garantis par l’État sur une période maximale de 6 ans.

Les dernières évolutions du PGE : quelles options de remboursement ?

Les premiers PGE souscrits arrivent maintenant à échéance. Se pose donc la question du remboursement. La nouvelle mesure de « remboursement différé » proposée en janvier 2021 vient s’ajouter à d’autres options. Les paragraphes ci-dessous vous donnent un aperçu des possibilités offertes aux entreprises pour le remboursement du PGE.

Option 1 (nouveauté 2021) : prolonger la période de différé

Les entreprises ayant contracté un PGE disposent automatiquement d’un premier différé de 12 mois pendant lequel elles ne paient pas de mensualités. Un deuxième différé est maintenant accessible sur demande de l’emprunteur auprès de son partenaire bancaire, prolongeant la durée de différé à 24 mois au total. 

💡 Bon à savoir : le délai pour le remboursement d’un PGE est de 6 ans maximum. Une entreprise qui opte pour un différé de 12 mois aura 5 ans pour rembourser le prêt. En revanche, si le différé est de 24 mois, l’entreprise n’aura plus que 4 ans pour rembourser le prêt. Cela signifie que les mensualités pour une période de 4 ans seront plus élevées que pour une période de 5 ans. Il est donc recommandé d’échanger avec son comptable avant de prendre la décision d’opter pour une prolongation de période de différé.

Option 2 : rembourser immédiatement

Dans ce cas, l’entreprise décide de rembourser le prêt selon l’échéance décidée au début de l’emprunt.

Option 3 : étaler le remboursement

Au terme de la période de différé (12 ou 24 mois), l’entreprise emprunteuse devra choisir les modalités de remboursement du PGE. Elle peut bien sûr rembourser l’intégralité du prêt immédiatement, ou décider d’étaler le remboursement sur une durée allant de 1 à 5 ans.

🔔 Pour rappel la durée de la période « différé + étalement » ne peut dépasser les 6 ans.

Il est important de garder à l’esprit que les taux augmentent dans le temps. Plus la durée de remboursement est longue, plus le taux d’intérêt sera élevé.

(1 à 1,5 % de 2022 à 2023 et 2 à 2,5 % à partir de 2024 et jusqu’en 2026)

Comment bénéficier du PGE chez Qonto ?

Qonto étant un établissement de paiement, nous ne pouvons pas octroyer de prêts directement. En revanche, nous avons la possibilité de nous associer avec des établissements de crédit. C’est pourquoi nous avons construit un partenariat avec October, la première plateforme européenne de prêt aux PME. Les clients inscrits chez Qonto depuis au moins 12 mois peuvent ainsi accéder à des prêts allant jusqu’à 30 000 euros (PGE inclus).

Si vous souhaitez réaliser un emprunt pour soutenir votre trésorerie ou pour investir, n’hésitez pas à consulter notre page dédiée au sujet.

Les derniers chiffres permettent d’être optimiste. Une étude de BPI France* indique que la trésorerie des TPE/PME s'est améliorée au cours des trois derniers mois. 55 % des PME s’attendent à une stabilisation de leur situation de trésorerie (contre 48 % fin octobre). L’allongement des délais de paiement contribue à cette amélioration et le PGE permet de soutenir le financement des entreprises.

*https://www.economie.gouv.fr/files/files/directions_services/covid19-soutien-entreprises/20210507-PGE.pdf

*https://lelab.bpifrance.fr/enquetes/barometre-pme-fevrier-2021-impact-de-la-crise-sur-la-situation-financiere-et-le-financement-des-entreprises

D'autres articles pourraient vous intéresser