Le 27 septembre 2019 par Qonto

NACRE, Nouvel accompagnement pour la création ou la reprise d'entreprise

Afin de faciliter l'auto-emploi, des mesures d'accompagnements sont mises à la disposition des demandeurs d'emploi porteur de projets de création ou de reprise d'entreprises. Il est désormais possible de créer sa propre entreprise en sollicitant une aide NACRE.

Prêt à vous lancer ?

Que vous soyez seul ou en équipe, Qonto est le compte pro idéal !

Ouvrir un compte

Afin de faciliter l'auto-emploi, des mesures d'accompagnements sont mises à la disposition des demandeurs d'emploi porteur de projets de création ou de reprise d'entreprises. Ces mesures visent à aider ceux qui ne disposent pas d'assez de ressources pour réaliser leur projet. Il est désormais possible de créer sa propre entreprise en sollicitant des aides. Vous pouvez facilement bénéficier du dispositif Nacre si vous remplissez certaines conditions. À travers la lecture de cet article, vous comprendrez mieux ce dispositif et les conditions requises pour en bénéficier.

En quoi consiste le dispositif NACRE ?

NACRE se définit comme « Nouvel Accompagnement pour la Création ou la Reprise d'Entreprise ». Comme son nom l'indique, c'est un dispositif d'accompagnement destiné à soutenir les demandeurs d'emploi qui désirent créer ou reprendre une entreprise. Les difficultés liées à la création d'une entreprise ne sont pas négligeables.

Même si certains projets de création ou de reprises d'entreprises paraissent intéressants, la plupart de ceux qui les émettent n'ont que très peu ou pas d'expérience. Ils ne disposent pas souvent d'assez de ressources pour les concrétiser. Un appui financier et technique s'impose. Le dispositif NACRE répond parfaitement à ce besoin. Ce dispositif aide les demandeurs d'emploi à créer leur propre entreprise et à la développer plus facilement.

Loin d'être un dispositif d'aide ponctuel, il s'étend sur une durée assez longue. Tous les bénéficiaires du NACRE sont accompagnés sur le plan technique et sur le plan financier avant et après la création ou la reprise d'entreprise. Chaque année, cet accompagnement change. Il peut passer d'une aide à un prêt comme d'un prêt à une aide. Son montant peut aussi changer. En 2019, le dispositif NACRE est double. C'est un pack constitué d'un accompagnement et d'un prêt à taux zéro. Il se déroule en trois différentes étapes comme suit :

  • L'aide au montage ;
  • L'aide au financement ;
  • L'accompagnement.

Une durée est affectée au déroulement de chaque étape.

L'aide au montage

Cette première étape est très importante pour la réalisation d'un projet. Une entreprise ne naît pas du jour au lendemain. Il y a forcément une étape préparatoire pendant laquelle l'entrepreneur réfléchit et monte son projet. Il réfléchit et monte un dossier capable de séduire les investisseurs. C'est la phase de rédaction du business plan. Cependant, un demandeur d'emploi porteur de projets de création ou de reprise d'entreprise n'a pas forcément les aptitudes et qualifications nécessaires pour monter un projet.

Le dispositif NACRE propose une aide au montage à tous ses bénéficiaires. On aide les entrepreneurs à analyser le bien-fondé et les motivations de leurs projets. C'est aussi pendant cette étape qu'on étudie la faisabilité et la mise en œuvre du projet. Cette étape dure normalement quatre mois pour un projet de création d'entreprise et six mois pour un projet de reprise d'entreprise.

L'aide au financement

Après la phase d'étude et de rédaction du projet vient la phase de réalisation. Cette deuxième étape est l'étape d'aide au financement. Comme pour tout projet, le demandeur d'emploi qui a une idée de création ou de reprise d'entreprise a besoin d'un appui financier pour réaliser son projet. Le dispositif NACRE prévoit un appui financier sans intérêt et sans garantie à tous les bénéficiaires. Cette aide peut aller de 1 000 € à 8 000 € et s'étend sur cinq ans au maximum. Mais, une condition est nécessaire pour obtenir ces fonds : le prêt doit être couplé avec un autre prêt équivalent auprès d'une banque.

Ce prêt bancaire doit être supérieur ou égal au prêt de taux zéro. Il est important de noter que ce crédit n'est pas un prêt consenti à votre entreprise. Au moment opportun, les remboursements seront faits depuis votre compte bancaire personnel. L'entreprise rembourse le compte courant de l'associé. Si l'entreprise tombe en faillite avant la fin du remboursement, l'entrepreneur doit continuer à rembourser sur fond propre jusqu'à la solde. Rappelons que l'étape d'aide au financement dure normalement quatre mois pour un projet de création d'entreprise et six mois pour un projet de reprise d'entreprise.

L'accompagnement

La dernière étape est l'étape d'accompagnement. Généralement, les débuts d'une entreprise ne sont pas faciles. Certaines attentes immédiates peuvent ne pas être comblées. Une fois l'entreprise lancée et l'activité en marche, votre conseiller NACRE sera toujours là pour vous accompagner. Vous bénéficierez de ses conseils. Vous pouvez également bénéficier d'un appui technique. L'étape d'accompagnement dure trois ans. Globalement, le dispositif NACRE est un dispositif complet. Elle commence avant la création de l'entreprise et accompagne les entrepreneurs plusieurs années après la création de l'entreprise. Néanmoins, certaines conditions sont nécessaires pour y être éligibles.

Conditions à remplir pour bénéficier du NACRE

Pour bénéficier de ce dispositif, vous devez y être éligible. Certaines conditions doivent donc être remplies pour pouvoir en bénéficier :

  • Avoir 18 ans au minimum ou 25 ans au maximum ou 29 ans au maximum pour ceux qui sont reconnus handicapés ;
  • Avoir moins de 30 ans et ne pas remplir les critères d'éligibilité pour une indemnisation chômage ;
  • Être un demandeur d'emploi qui ne bénéficie pas d'indemnités et qui figure sur la liste des chômeurs depuis plus de 6 mois ces 18 derniers mois ;
  • Être en fonction ou avoir été licencié par une société en redressement judiciaire ou en sauvegarde de justice (cela est également valable pour une entreprise en liquidation judiciaire qui reprend une autre entreprise, mais il peut ne pas s'agir forcément de votre entreprise d'origine) ;
  • Être bénéficiaire de l'ARE (l'allocation d'aide au retour à l'emploi) ou de l'ASP (l'allocation de sécurisation professionnelle) ;
  • Être un bénéficiaire de l'ASS (l'allocation de solidarité spécifique) ou du RSA ;
  • Être titulaire d'un CAPE (contrat d'appui au projet d'entreprise) et être sans emploi;
  • Être éligible pour la PreParE (prestation partagée d'éducation de l'enfant) et en être un bénéficiaire;
  • Créer ou reprendre une entreprise dans un QPPV (quartier prioritaire de la politique de la ville).

Conditions de rejet

En dehors des critères d'éligibilité que nous venons d'énumérer, vous ne pouvez pas être un bénéficiaire du NACRE si vous n'avez pas personnellement le contrôle de la future entreprise. Si c'est une société que vous créez, vous devez détenir plus de 50 % des droits sociaux dont au minimum 35 % à titre personnel. Dans le cas contraire, vous devez avoir à votre actif 33,33 % du capital, dont au moins 25 % à titre personnel.

Votre éligibilité à ce dispositif sera évaluée par la structure auprès de laquelle vous introduirez votre dossier. Vous devez aussi veiller à certaines erreurs qui peuvent conduire au rejet de votre projet. En voici quelques-unes :

  • Souscrire à une demande de NACRE dans une région où il n'est pas difficile d'accéder à un emploi ou de retrouver un emploi ;
  • Être porteur d'un projet pas consistant ou qui manque de viabilité économique ;
  • Déposer sa demande dans une structure d'accompagnement qui ne dispose pas suffisamment de moyens pour vous accompagner.

Dans l'un ou l'autre des cas, vous avez la possibilité en cas de rejet d'introduire un recours auprès du préfet de votre région. Le NACRE est devenu depuis le 1er janvier 2017 une compétence des régions.

Les démarches à mener pour bénéficier du NACRE

Pour bénéficier du NACRE, vous devez vous adresser à une structure compétente. Contrairement à d'autres types d'accompagnements, le NACRE ne s'obtient pas auprès de Pôle emploi, mais plutôt auprès d'un organisme d'accompagnement conventionné par l'État. Il s'agit de certains organismes agréés par l'état qui sont des professionnels en création d'entreprise ou en reprise d'entreprise.

Nous pouvons citer par exemple la chambre de commerce et d'industrie (CCI) de votre région, un réseau d'accompagnement de votre région (BGE Parif par exemple) ou un expert-comptable. Les organismes compétents varient selon la région dans laquelle vous vous situez. Vous trouverez une structure capable de vous accompagner si vous vous mettez en relation avec les services de votre région.

Dès que vous repérez dans votre région une structure susceptible de vous accompagner dans votre projet, vous pouvez accéder au dispositif à votre propre demande ou sur conseil d'un organisme comme Pôle emploi ou une banque. Il suffit de faire une demande par courrier RAR auprès de l'organisme repéré.

Que retenir de cet article sur le NACRE ? Retenons tout simplement que le NACRE est une aide efficace et adaptée pour les demandeurs d'emploi porteurs de projets de création ou de reprise d'entreprise. Ce dispositif vous accompagne dans la rédaction de votre business plan, dans la mise en œuvre de votre projet et dans son affermissement. Si vous êtes porteur d'un tel projet et que vous remplissez les conditions, n'hésitez pas à solliciter l'aide d'un professionnel.

Vous souhaitez créer une entreprise ?

La néobanque Qonto vous accompgne durant toutes vos étapes pour déposer votre capital. Plus de 50 000 entrepreneurs nous ont déjà fait confiance !

Déposer son capital en ligne