Communauté

SHODO redonne du sens au salariat 

Le 27 octobre 2020 par Emma Zamia

Dans le secteur du numérique, 50 000 personnes décident chaque année de devenir freelances, pour des raisons financières mais aussi pour gagner en liberté, flexibilité et indépendance. Car malgré tous les avantages qu’il apporte, le salariat ne fait plus autant rêver...

C’est de ce constat que sont partis Guillaume et Jonathan, les fondateurs de SHODO, agence de conseil IT. Leur volonté a été de combiner les aspects flexibles et rémunérateurs du modèle freelance, tout en profitant de la sécurité d’un CDI et du soutien d’une communauté d’entreprise. Car beaucoup de nouveaux freelances rencontrent des difficultés qu’ils doivent affronter seuls en arrivant sur le marché : trouver des clients, gérer des revenus fluctuants, l’absence de certains avantages, la solitude...

Guillaume et Jonathan ont repensé le contrat social d’une ESN (Entreprise de Service Numérique), afin de proposer un modèle de collaboration qui redonne du sens au salariat pour les développeurs. L’approche de SHODO est simple, elle repose sur la confiance, la transparence et une répartition différente des revenus auprès de ses membres (en moyenne, 85% du chiffre d'affaires est reversé aux salariés). 

“Pour nous, la valeur d’une entreprise réside en sa capacité à faire communier des individus autour d’une vision, d’une direction et d’un partage de valeurs.”

Guillaume

Faire confiance à ses équipes

Guillaume et Jonathan ont connu Qonto par un ami déjà client et satisfait du produit. Ils ont comparé plusieurs néobanques et se sont finalement tournés vers Qonto, fintech française et spécialisée dans le B2B. 

Aujourd’hui, Qonto aide Guillaume et Jonathan dans leur quotidien d’entrepreneur. Chaque membre SHODO, ou “SHODOer”, dispose d’une carte Qonto pour ses dépenses professionnelles et d’un accès personnalisé au compte courant de l’entreprise. Par exemple, au début du confinement, chaque SHODOer a pu rapidement s’équiper d'outils professionnels pour gérer au mieux le télétravail. 

Aussi, les SHODOers disposent d'un compte de formation individuel d'une hauteur de 5 000€. Ils se servent de leur carte Qonto pour acheter une place en conférence/formation, sans passer par des processus de validation sans fin. Guillaume déduit simplement le montant de la formation du budget du SHODOer en question. 

Les fondateurs adaptent les plafonds des cartes au cas par cas si besoin. Plus besoin de vérifier chaque dépense et de la valider manuellement. Ils font confiance à leur collaborateurs et peuvent se concentrer sur ce qui est important !

“Chez SHODO, nous sommes convaincus que la confiance ne se gagne pas, elle se donne d’emblée.”

Jonathan

Gagner en efficacité

Pour les deux entrepreneurs, le plus important était de gagner en efficacité et en rapidité. La possibilité de faire toutes leurs opérations bancaires en ligne est une vraie valeur ajoutée pour eux. Ils peuvent commander des cartes de paiement Qonto pour les nouveaux SHODOers en un rien de temps et facilement adapter les paramètres des cartes des membres.  

Au quotidien, Qonto permet à Guillaume et Jonathan de mettre leur gestion financière en pilote automatique pour se concentrer pleinement sur le développement de SHODO et l’accompagnement de leurs développeurs. 🚀

D'autres articles pourraient vous intéresser