Business

Comment gérer sa trésorerie en étant indépendant ?

Le 31 mars 2022 par Agicap

La gestion de trésorerie est une compétence indispensable à avoir si vous exercez une activité en indépendant. Lorsqu’il est laissé de côté, ce domaine peut avoir des conséquences désastreuses sur la pérennité d’une entreprise. Pourquoi et comment bien gérer sa trésorerie ? Qonto vous indique tout ce qu’il y a à savoir sur cette partie du « back office » des indépendants.

La gestion de trésorerie, c’est quoi ?

La trésorerie d’une entreprise correspond tout simplement à son solde bancaire. Sa tenue est un des éléments indispensables à la viabilité d’une société. En revanche, la gestion de la trésorerie ne signifie pas uniquement consulter son compte bancaire. L’enjeu est en effet plus important. Pour bien gérer sa trésorerie, il faut aussi penser réaliser des actions spécifiques, comme :

  • la vérification des encaissements en cours (les virements et chèques en attente d’encaissement, les remboursements, etc.) ;
  • la vérification des prélèvements ;
  • la réalisation d’un budget prévisionnel (encaissements et dépenses futurs) ;
  • les éventuels salaires ;
  • la réalisation d’un tableau de flux de trésorerie.

L’objectif est de vous créer une boussole pour garder le cap sur votre trésorerie. Les maîtres-mots sont alors contrôle et anticipation.

Indépendance et gestion comptable

La gestion de la trésorerie est capitale pour toutes les entreprises, mais elle représente aussi un enjeu majeur pour les freelances. Lorsque les missions et les paiements des clients sont irréguliers, c’est elle qui va garantir la pérennité de l’activité. S’il est obligatoire de tenir une comptabilité claire pour tous les travailleurs freelance, tous les statuts juridiques, en revanche, ne nécessitent pas l’ouverture d’un compte bancaire professionnel.

Cette action comporte néanmoins des avantages non négligeables.

  • Elle permet en effet d’éviter toutes confusions entre les transactions personnelles et professionnelles. 
  • De la même manière, il sera plus facile de suivre ses comptes si tous les flux sont comptabilisés sur un seul et même compte en banque. 

De nombreuses offres permettent aux freelances d’ouvrir simplement et rapidement un compte professionnel à des coûts avantageux.

Comment gérer sa trésorerie en indépendant ?

Plusieurs solutions vous permettent de gérer votre trésorerie en freelance. 

Placer intelligemment les excédents de trésorerie

Lorsqu’une entreprise gère correctement sa comptabilité, la question de l’utilisation de l’excédent de trésorerie se pose. Plusieurs possibilités existent.

  • Les placements financiers : l’entreprise perçoit ici une rémunération, mais sous forme d’intérêts. Il en existe une multitude qui se distingue par la rémunération et le risque qu’ils prévoient. Il faut savoir que plus un placement financier est rémunérateur, plus il est risqué.
  • Les escomptes pour paiement anticipé : l’excédent de trésorerie peut également servir à anticiper les paiements les factures des fournisseurs qui accordent des escomptes. Pour rappel, un escompte est un rabais obtenu sur une dette lorsque celle-ci est payée avant son échéance. De manière générale, le taux d’escompte avoisine les 3 %, ce qui correspond à un gain financier intéressant.
  • Les nouveaux investissements : cet excédent peut également permettre d’investir dans le but de développer votre entreprise. Cela peut se traduire par le financement de matériel, de locaux ou encore le lancement d’une nouvelle activité. 

L’investissement doit obligatoirement répondre à une perspective d’évolution de l’entreprise.

Économiser et rationaliser les coûts

Bien gérer sa trésorerie lorsque l’on est indépendant exige d’optimiser les entrées (gestion du poste client : factures des encours clients) et les sorties d’argent (gestion du poste fournisseur : dépenses) au quotidien. En d’autres termes, il s’agit d’avoir la trésorerie la plus prévisible possible. Pour ce faire, certaines pratiques sont à privilégier :

  • Mensualiser vos charges, car retrouver les mêmes montants de charges d’un mois à l’autre simplifie le suivi comptable.
  • Provisionner les dépenses qui ne peuvent pas être mensualisées. Anticiper une grosse dépense est capital pour la bonne gestion d’une trésorerie.
  • Privilégier la location à l’achat, à l’instar des grandes entreprises, les indépendants peuvent également utiliser cette pratique dans la gestion de leur comptabilité. 

Cela permet d’utiliser la trésorerie sur les postes qui impactent directement le cœur du métier.

Anticipez vos coûts pour éviter la cessation de paiement

Le suivi de trésorerie est un outil efficace pour anticiper les difficultés financières. Il permet de prévoir les tensions jusqu’à plusieurs mois à l’avance. En anticipant vos coûts, vous avez alors la possibilité de mettre en place des actions adaptées qui ne perturberont pas votre entreprise. Observer régulièrement les données financières de votre activité vous permet de limiter les impacts sur votre trésorerie, tels que la cessation de paiement par exemple. 

En tant que dirigeant, vous devez quotidiennement être attentif à la viabilité de votre activité en maintenant un équilibre financier minimum. La mise en place d’un tableau de bord ou d’un tableau de flux de trésorerie recensant des indicateurs stratégiques, un plan de trésorerie ou encore un suivi budgétaire, tous ces outils vous aident à anticiper les difficultés. Le suivi des factures est aussi un élément important, et de façon plus générale, le recouvrement de créances.

Prévisionnel de trésorerie : réaliser et comprendre le résultat

La trésorerie prévisionnelle permet de recenser l’ensemble des encaissements et des décaissements d’une entreprise sur une année. Grâce à cet outil, vous êtes en mesure de suivre l’équilibre financier de votre activité. Il est indispensable pour plusieurs raisons :

  • vous vous assurez que vous pourrez faire face aux décaissements à venir ;
  • vous évaluez la capacité de votre entreprise à financer son développement ;
  • vous anticipez les périodes creuses.

Ainsi, vous anticipez les mauvaises surprises.

Aidez-vous d’un plan de trésorerie pour démarrer

Le plan de trésorerie est efficace à la fois pour pérenniser une activité économique, mais également en phase de création d’entreprise

Le plan de trésorerie

Utilisé lors de la création d’une entreprise, le plan de trésorerie met en lumière les besoins financiers liés à l’activité. Il permet ainsi de confronter la trésorerie prévisionnelle et les dépenses budgétées

Il se décompose en 3 grandes parties :

  • les encaissements ;
  • les décaissements ;
  • et le solde de trésorerie.

Ces données sont beaucoup plus simples à analyser à travers l’automatisation d’un plan de trésorerie. De nombreux logiciels de trésorerie offrent cette fonctionnalité.

Les encaissements

En ce qui concerne les encaissements, plusieurs données sont à prendre en compte telles que :

  • le chiffre d’affaires prévisionnel TTC ;
  • les apports en capital ;
  • les apports en compte courant ;
  • les subventions ;
  • les produits financiers ;
  • et les remboursements d’impôts.

Ces données sont importantes et ne doivent pas être négligées.

Les décaissements

Il est question ici des données se référant aux :

  • investissements ;
  • achats TTC (toutes taxes comprises) ;
  • frais généraux TTC ;
  • impôts et taxes …
  • etc.

Les décaissements mettent en exergue les besoins financiers de l’entreprise.

L’automatisation de la trésorerie grâce aux différents outils en ligne

En automatisant la gestion de votre trésorerie, vous gagnez assurément en sérénité. Il existe de nombreux outils en ligne permettant de collecter et d’analyser en temps réel vos données financières. Par exemple, Agicap est un logiciel 100 % en ligne. Il vous permet de gérer votre trésorerie automatiquement et sans erreur, d’avoir une visibilité sur votre comptabilité et de bénéficier en temps réel des données nécessaires aux prises de décision.

Adopter les bonnes habitudes pour l’avenir serein de votre entreprise

Gérer correctement la trésorerie de son entreprise, idéalement dès le début de votre activité, permet d’adopter de bonnes habitudes. 

Le suivi de la comptabilité

Grâce au suivi de votre comptabilité, vous identifiez :

  • la TVA ;
  • les charges sociales ;
  • les frais professionnels ;
  • les impôts ;
  • et toutes les dépenses prévisionnelles.

Pensez à bien conserver ces données en vue d’un éventuel contrôle.

Les trous d’activité

Être indépendant peut signifier avoir des périodes creuses. Plusieurs raisons expliquent cette situation :

  • travailler avec qu’un seul client ;
  • le manque de discipline ;
  • une mauvaise organisation du temps de travail. 

Le freelancing requiert de planifier des plages horaires pour la gestion comptable, administrative et commerciale de son activité. L’erreur commune est en effet de consacrer 100 % de son temps à travailler. Grâce à la gestion de votre trésorerie, vous anticipez sans crainte ces périodes creuses.

Se faire accompagner

Lorsque l’on se lance en indépendant ou consultant, il est courant de ne pas maîtriser la gestion comptable liée à son activité. N’hésitez pas à vous faire accompagner par des experts. Des conseillers financiers ou des consultants peuvent rapidement analyser votre situation, vos besoins et vos contraintes. Ainsi, vous bénéficiez de recommandations personnalisées relatives à la gestion quotidienne de votre trésorerie.

Gérer sa trésorerie en tant qu’indépendant fait partie intégrante de votre métier. À l’inverse d’une entreprise « classique », un(e) entrepreneur(e) mène de front chaque sphère de son activité dont la comptabilité. Cette dernière permet de piloter, de pérenniser et de développer une entreprise sereinement. Les logiciels de gestion ou les consultants apparaissent comme une aide précieuse. En effet, ils permettent aux indépendant(e)s de gagner du temps et d’accéder en temps réel aux données clés de leur activité. Agicap comporte de nombreuses fonctionnalités et s’adapte à tous types d’activité. 

D'autres articles pourraient vous intéresser